Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

[Les sagas shônen] 60 tomes de Bleach et des milliers de shinigamis

Shonen 2014 : Bleach

Retour d’un vieux sujet du blog (aka Shônen : plus c’est long moins c’est bon ?) consacré aux quelques blockbusters à rallonge publiés chez nous. Depuis la fin de Soul Eater et l’annonce de la fin de Naruto dans quelques semaines au Japon, je voulais faire un point sur trois séries phares du marché français : Naruto, Bleach et One Piece. Ces 3 sagas se composent d’un nombre de volumes assez proche (64, 60 et 72 respectivement) mais connaissent des succès et une reconnaissance critique assez différentes… Bleach est enterré depuis longtemps par pas mal de monde, Naruto suscite presque autant de fans que de détracteurs et One Piece a plutôt le vent en poupe. Quatre ans après mon dernier papier comparatif qu’en est-il de la qualité des derniers volumes sortis en France pour ces trois séries ?

Cette semaine, je commence avec Bleach où le dernier arc vient de poser ses bases, avec quelques révélations au passage… Regardons ça de plus près !

Fullbringers, das geschichte bank

Bleach tome 54En septembre 2012, pour la sortie du tome 49, j’étais ravi de la tournure que prenait les aventures d’Ichigo et je vous en parlais d’ailleurs ici. On avait enfin dit “au revoir” à Aizen et ses sbires, l’arc des arrancars s’étant avéré assez désastreux sur la durée, en terme de popularité notamment. L’arc qui s’amorce alors a un plaisant goût de renouveau. C’est l’occasion pour Ichigo, qui a perdu ses pouvoirs, de redescendre sur terre. Même chose pour le scénario et la narration de Tite Kubo. S’en suit donc l’arc des Fullbringers, une transition en 5-6 volumes qui reprend le rythme et la philosophie des débuts de Bleach, cette partie qui nous a tous beaucoup séduit : des idées originales quand aux pouvoirs exprimés, un humour retrouvé, des relations entre personnages plus poussés et une psychologie plus fine, le tout qui conduit à des rebondissements beaucoup plus intéressants.

Dans cet arc de transition Ichigo va donc croiser des gens intéressants et touchants plutôt que des ennemis à la durée de vie microscopique qui se contentent d’une pose ou d’une punchline plutôt que d’une réelle personnalité. Ce passage reste une assez belle expérimentation même si avec le recul, on se questionne forcément sur sa place dans la trame centrale. Aucune pour le moment à vrai dire, ce qui peut énerver ceux qui attendent qu’elle avance plus vite, mais c’est une jolie side story, où les ennemis sont tout sauf manichéens. Après le super vilain super égocentrique Aizen et son armée de nazis, ça aussi ça fait du bien. Et donc, au passage, c’est l’occasion pour Ichigo de retrouver ses pouvoirs.

Para el última historia

Ainsi le volume 54 finit là dessus, dans cette ambiance mélancolique qu’aime bien distiller  Kubo. On nous annonce aussi, en preview, “le retour de la bataille de mille ans“… Ta ta ta tataaaaaa ! A ce moment là, rien que le nom m’inquiète : qu’est-ce qu’on va nous ressortir comme scénario à la noix sur un truc qui dure et qui dure depuis une éternité. S’il a démarré il y a mille ans, on ne va pas clore le sujet en 10 tomes. On apprenait à l’époque que cet arc est le dernier de la saga, tout en s’empressant d’ajouter “mais on ne sait pas encore combien de temps et de tome il va durer“. La crainte m’assaille donc, à cette époque. Après un petit arc réussit mais décrié par certains lecteurs qui veulent toujours plus de combats, est-ce que Bleach va retourner à ses errements pour une fin qui le condamnera au bûcher des sagas interminables ? Il est encore difficile de le dire mais 6 volumes plus tard, je me dis qu’on peut espérer une fin honnête.

Bleach-Tome-60 Bleach-Tome-60

En fait, dernier arc oblige, Tite Kubo commence à ouvrir tous les tiroirs secrets de son scénario : la vérité sur la mère d’Ichigo et la nature profonde de notre héros nous est dévoilé dans un volume 60 extrêmement instructif, et des protagonistes sur la réserve jusqu’ici, comme le général en chef aka Papy Yama, ou les hautes sphères du pouvoir au-dessus des shinigamis vont se mêler à la partie, tout comme les Quincy qui font leur grand retour. Le mangaka mêle donc d’anciennes choses que l’on ne connaissait qu’en surface, les enrichit en piochant ça et là dans l’histoire du Seireitei – l’occasion de recroiser Aizen et ses décennies de manigances. Le tout s’imbrique plutôt bien et nous fait espérer un scénario plus direct, moins dilué.

Bleach is still Bleach, but who is Tite Kibo ?

Après, Bleach reste un shônen et même s’il utilise bien tout son background historique, il ne s’aventure pas pour autant sur des terres inconnues et novatrices. La chute du Seireitei s’avère assez intéressante, dans l’affrontement comme dans ce qui en découle par la suite, mais s’inscrit dans un schéma de “combat-défaite-constat de faiblesse et introspection-nouvel entrainement“, avant probablement de passer par l’étape où l’on comprend qu’ils sont devenus super forts et ne se frottent au gratin ennemi. Tout ceci reste donc assez prévisible mais se fait de manière étoffée et on ne boude pas le plaisir des yeux, puisque le mangaka sait aussi bien donner dans la finesse du trait, des yeux à la chevelure en passant par les volutes d’énergie ou de feu que dans le cadrage d’envergure, pour des attaques surpuissantes ou tout simplement pour introduire un nouveau personnage.

Avec ce niveau là, d’ailleurs, on a hâte de voir Tite Kubo s’essayer un jour au seinen pour affirmer son style, car l’homme maîtrise parfaitement les arcanes standard du manga. A 37 ans, il a encore tout le temps devant lui… En attendant, de nombreux tomes restent encore à parcourir, la preuve en image ci-dessous avec le dernier en date et les prochains, pour 2015 et 2016 !

Bleach tome 60Bleach tome 61Bleach tome 62

Bleach tome 63 Bleach tome 64 Bleach tome 65

Suite de ce focus la semaine prochaine pour évoquer Naruto avant de conclure sur One Piece !

Visuels : BLEACH © 2001 by Tite Kubo / SHUEISHA Inc.
anime manga aggregator sama Sama It!


Un commentaire pour “[Les sagas shônen] 60 tomes de Bleach et des milliers de shinigamis”

  1. Silberf4lke a dit :

    Salut !
    A quand la suite de ces critiques de saga Shônen ? Elles sont vraiment très intéressantes !

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Le blog de gally

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.