Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Ventes de mangas au Japon : 2013, la confirmation d’un renouveau ?

Best-sellers Mangas Japon 2013

Comme chaque année, l’Oricon a dévoilé les chiffres de ventes de mangas sur l’année écoulée, sous la forme d’un top 30 par série et d’un top 50 par tome, de fin novembre 2012 à fin novembre 2013. Pour la troisième année consécutive, je vous propose de jeter un oeil sur ces tendances nippones de l’année : vente par série ou par tome, impact de la série animée, recrutement de nouveaux lecteurs, tout est passé au crible. Petite nouveauté : deux classements purement qualitatifs réalisés auprès des professionnels nippons de l’édition vous attendent en fin d’article.

Après une année 2012 qui a dépossédé Naruto du podium et fait émerger quelques nouvelles têtes dans le top 10, l’année 2013 accentue cette tendance et présente de vrais duels de succession entre best-sellers d’ancienne et de nouvelle génération. Je ne vous en dis pas plus, passons tout de suite aux chiffres et à leur analyse !

2013, quand les pirates se font courser par des géants…

Pour comprendre cet intertitre qui tourne autour de One Piece et de Shingeki no Kyojin / L’attaque des titans, commençons par le classement par série :

Top 30 ventes manga japon 2013

Comme chaque année One Piece est le leader. MAIS, pour la seconde année consécutive, les ventes de la série de Eiichiro Oda décroissent, chutant cette année d’environ 23 %. Si on prend un peu de recul sur 6 ans, voici ce que ça donne :

Ventes One piece

Néanmoins pas d’alarmisme, le phénomène est normal, comme je l’expliquais l’année dernière.

One-Piece-Manga-Volume-72De 2009 à 2011 les ventes de One Piece ont explosé car les nouveaux lecteurs sont arrivés en masse et ont débuté la série, achetant d’un coup une cinquantaine de volume. Mais le mouvement a ralenti en 2010 et s’est presque arrêté depuis, privant les ventes globales de 50aine de tomes à chaque fois. L’an dernier environ 1 vente de One Piece sur deux était due à des tomes publiés les années précédentes et cette année la tendance s’accentue : sur les 18 millions de tomes écoulés, 11.4 millions sont dus aux nouveaux tomes soit 63% de nouveaux contre 37% d’ancien. On se rapproche donc de 1/3 – 2/3 en proportion, et le déclin du recrutement peut encore continuer, en douceur cependant, pour arriver à un rapport 1/4 – 3/4 en faveur de la nouveauté.

Ce qui est vraiment nouveau sur One Piece, c’est que ce recrutement plus faible peine maintenant à compenser les lecteurs qui s’en vont : les ventes de nouveaux tomes de One Piece baissent eux aussi. On passe d’un chiffre moyen de vente de 3.02 millions d’exemplaires par nouveau tome à 2.85 millions, soit une baisse de 5-6 %. Une fluctuation peu représentative sur une seule année, de nombreux facteurs peuvent jouer comme un arc moins populaire, une série TV qui baisse en qualité, etc. Mais cette fluctuation est à surveiller car la concurence se rapproche progressivement. Et cette année elle bat des records avec un porte-étendard qui s’appelle Shingeki no Kyojin, aka L’attaque des titans !

Comme vous le voyez dans le top 30, il s’est vendu environ 16 millions de tomes pour la série de Hajime Isayama. Là où la performance est encore plus spectaculaire c’est que la série compte 6 fois moins de tomes que One Piece, avec seulement 11 tomes parus et un 12e qui est justement sorti cette semaine. Avec une série à la hausse qui se rapproche d’une autre à la baisse je vous entend déjà scander : ‘Luffy t’es foutu, les géants sont dans la rue !’. Non, jeune fan, il faut raison garder ! Et le Top 50 des ventes au tome il te faut surtout regarder :

Top 50 ventes manga japon par tome

Comme on peut le constater sur ce tableau c’est un véritable carton plein pour la série de la Kodansha, tous les tomes de la série ont connu un essor spectaculaire.

SHingeki-no-kyojin-tome-12L’an dernier, il se vendait environ 700 000 exemplaires de chaque nouveau tome de la série. On frôle désormais les 2 millions pour les nouveaux tomes et on atteint en moyenne 1.25 millions d’exemplaires pour les tomes précédents, ce qui prouve que la série connait son essor grâce à un recrutement massif. Si je reprend le fameux rapport entre nouveautés et anciens tomes on obtient quasiment l’inverse de One Piece : 2/3 aux anciens tomes contre 1/3 pour les nouveaux.

Pour le pourquoi du comment, l’explication est un grand classique : l’arrivée de l’adaptation animée, d’une excellente qualité, a tout changé. Une série de 25 épisodes diffusée entre avril et septembre de cette année a permis, au Japon comme en France d’ailleurs, de passer outre le graphisme vieillot de l’œuvre pour se concentrer sur le pitch, le scénario et la narration, qui a captivé les foules. Ceci a transformé la série en phénomène / effet de mode qui ne semble pas s’arrêter pour le moment : une première OAV est attendue pour décembre, une seconde en 2014 et, cerise sur le gâteau géant, un film live pour 2015.

Cependant, si on redescend sur terre, on voit qu’un tome de Shingeki ko Kyojin est encore loin de se vendre autant qu’un One Piece, environ 1 million d’exemplaires les séparent et la cartouche de la saison animée a déjà été tirée. On peut donc s’attendre a une stagnation ou légère augmentation sur les ventes de nouveautés mais surtout une nette baisse des ventes des anciens tomes, qui a permis à la série d’atteindre sa seconde place cette année. Après avoir multiplié ses ventes par 5 cette année, il n’y aurait rien d’étonnant à ce qu’elle les divise quasiment par 2 l’an prochain, entre 8 et 10 millions. Ça resterait un score de premier rang tout de même !

Cela dit, derrière, d’autres séries frappent elles aussi aux portes du succès.

Une nouvelle génération de best-sellers…

Kuroko-no-Basket-24En 3e position on retrouve Kuroko’s Basket, le numéro 2 de l’an dernier avec 8.8 millions d’exemplaires vendus. Il s’était lui aussi hissé en haut du classement par le truchement d’une adaptation animée de qualité. Shingeki cette année et Kuroko en 2012 mettent en lumière un virage dans les adaptations animes de blockbusters : les sociétés d’animation sont peut-être en train de revoir un système vieillissant d’adaptation à rallonge, de qualité moyenne à faible, qui durait pendant des dizaines et des dizaines d’épisodes et qui shootaient le public cible d’une dose en continu, en se reposant tranquillement sur la notoriété de la licence. Les deux adaptations animes de ces nouveautés ont fait sensation par la qualité de leur réalisation, entrainant un vrai raz de marée sur la saga papier qui a atteint des sommets inédits depuis au moins 2009 (hors phénomène One Piece).

Par contre, pour se focaliser deux secondes sur Kuroko, il est assez surprenant de voir que ce dernier s’est maintenu malgré l’arrêt de la série anime en septembre 2012. Les ventes globales sont mêmes revues à la hausse, en passant de 8.07 à 8.76 millions d’exemplaires. Alors, certes, une seconde saison a pris le relai depuis octobre, mais c’est trop tôt pour qu’elle ait engendré un recrutement massif. C’est tout juste assez pour expliquer la légère hausse entre 2012 et 2013.

La série a tout simplement continué son recrutement cette année, preuve que tout ne s’arrête pas quand l’anime s’éteint. La ratio de vente nouveautés / anciens est de 45 /55 contre 30/70 l’an dernier, ce qui tend vers un ralentissement progressif du recrutement. Mais, avec une nouvelle saison anime en cours, il est probable que ce rapport reste assez similaire en 2014, voir que l’on recrute encore un peu plus. Le tome le plus vendu en 2012, le n°18, s’est écoulé à 600 000 exemplaires environ, alors que le 21 réussit cette année à frôler les 900 000… Le million est donc a porté de main et comme la série compte le double de tomes parus par rapport à Shingeki no Kyojin, ça va être tendu entre les deux l’an prochain pour la seconde place !

Magi 19Enfin un outsider pourrait peut-être jouer les troubles fêtes : il s’agit de Magi, qui paraît chez nous comme les 3 autres leaders, et qui bénéfice plein pot de son adaptation animée : une première saison d’octobre 2012 à mars 2013 et une seconde qui a débuté à nouveau en octobre, cette année. Résultats :  les ventes globales ont été multipliées par 2 pour se porter à 7.15 millions d’exemplaires vendus. A titre de comparaison c’est peu ou prou ce qui se vendait de Naruto en 2010, l’une des bonnes années pour la série. Par contre, là où Magi a encore beaucoup de travail c’est qu’elle se vend aux alentours de 550 000 exemplaires par tome et n’apparait donc pas dans le top 50  des ventes par volumes de l’année, avec un tome 18 en 60e position seulement.

La série a donc énormément recruté cette année et ce n’est à priori pas fini, avec un rapport nouveaux / anciens de 20/80, mais on est encore loin d’avoir atteint les sommets de ses aînés. Pour comparer il se vend toujours plus de nouveaux Naruto, Hunter X Hunter, Blue Exorcist, Bleach, Silver Spoon, Assassination Classroom, Kimi no Todoke, Terra Formars ou Yotsuba que de Magi. Le podium semble un objectif compliqué pour la série, mais il ne faut jurer de rien.

C’est en arrivant en 5e position qu’on trouve finalement Naruto. 5.5 millions d’exemplaires vendus et une érosion des ventes qui s’accélère cette année avec 1 million d’exemplaires vendus en moins (- 15%). On remarque aussi un désengagement progressif des lecteurs, de 1.2 à 1.1 millions de ventes sur les nouveaux tomes. Le lectorat bascule vers de nouvelles séries comme celles citées précédemment. Une partie du lectorat de Naruto est vieillissant et s’oriente peut-être vers des titres comme Silver Spoon, 6e du top par série, à 4.86 millions d’exemplaires vendus (+35%). La série d’Hiromu Arakawa profite d’une demi-saison d’anime et compte maintenant plus de lecteurs que Kuroko’s, jusqu’à 940 000 pour le tome 6, et devrait encore progresser en 2014 avec l’arrivée d’une nouvelle saison animée. Du coté des plus jeunes, on se tourne également vers un succès annoncé et un série qui fait des débuts tonitruants : Ansatsu Kyoshitsu, Assassination Classroom chez nous, parvient à écouler 4.6 millions d’exemplaires avec seulement 6 volumes et aucune série TV à ce jour !

hunter-x-hunter-32-shueishaFinalement, dans les vieux routards du classement, c’est Hunter X Hunter qui remporte la palme, placé en 8e position. Les deux tomes sortis cette année se vendent aussi bien voir mieux que Naruto et les ventes globales progressent de 23% à 4.23 millions d’exemplaires. Difficile d’en dire autant pour Fairy Tail qui ne risque pas de se cramponner au top 10 encore très longtemps : 9e position, des ventes globales qui font -8% à 3.8 millions d’exemplaires mais un lectorat presque stable, à environ 500 000 lecteurs. La saga n’est pas encore morte mais l’arrêt de la série TV en mars après 175 épisodes marque plus qu’une pause dans la success story de Hiro Mashima.

Enfin ce top 10 s’achève par un succès seinen, Terra Formars, qui suit son petit bonhomme de chemin avec 8 volumes parus et 3.6 millions d’exemplaires vendus, pour environ 600 000 lecteurs par tome. Pas encore d’adaptation télé là non plus, donc tout est possible et on pourrait bien avoir des surprises en 2014 voir 2015 sur ce titre SF.

En tout cas avec Terra Formars, Assassination Classroom, Silver Spoon, Magi, Kuroko’s Basket et L’attaque des titans, les comptes sont vite faits : le top 10 est désormais aux mains de nouveaux arrivants et il faut un phénomène comme One Piece pour leur piquer la première place. Cela ne veut pas dire pour autant que leur chemin sera identique, car beaucoup de ces nouvelles licences ne se destinent pas forcément à perdurer sur 50 tomes, loin de là, mais beaucoup viennent seulement de commencer et certains n’ont pas encore eu le droit à leur booster d’adaptation animée. L’un dans l’autre on a donc une belle amorce du fameux renouvellement que tout le monde appelle depuis tant d’années… Même si on a désormais compris que toutes ces pépites ne seront pas toutes de l’or pour le marché français.

Après, n’oublions pas que ce top 10 représente seulement 15% du marché global, beaucoup plus varié que chez nous, et il n’est pas inintéressant de regarder ce qui se passe au-delà !

Au delà du top 10 : comment se portent les autres ?

Kimi_ni_Todoke_Manga_v19_cover_jpDe la 11e à la 13e place on retrouve trois anciens best-sellers qui n’ont pas totalement décroché. Kimi no Todoke / Sawako, le grand succès shôjo de ces dernières années commence quand même à marquer le pas : -15% à 3.42 millions d’exemplaires vendus et un nombre de lecteurs qui s’érode de 1.2 millions à 1 million d’exemplaires par nouveau tome, en moyenne. Cette série débuté en 2005 a connu son heure de gloire en 2010, avec la projection d’un film live, et une 3e position dans l’Oricon, un classement exceptionnel pour un titre. Depuis 2010 les fluctuations de Kimi no Todoke ont suivi celles de Naruto, en légère baisse. Les deux titres sont issus de lecteurs d’une même génération, qui commence sans doute à passer à autre chose. S’il reste toujours des seinen dans le top 10, la catégorie shôjo est donc absente cette année.

Derrière, Gintama se maintient à 2.86 millions d’exemplaires vendus et 430 000 lecteurs, juste devant Toriko qui baissent de 5.4% à 2.84 millions d’exemplaires et un peu plus de lecteurs, 450 000, mais moins de tomes.

En 14e position, petite surprise : Kingdom, un seinen qui a débuté en 2006 et qui a profité d’une adaptation TV sur 2012-2013. Il retournera probablement dans les profondeurs du classement l’an prochain, vu qu’aucun des tomes parus cette année ne parvient à se hisser dans le top 100. Bleach poursuit sa descente et perd cette année 7.5% à 2.75 millions d’exemplaires vendus et compte 650 000 lecteurs en moyenne. Grand retour en 16e position, celle de Jojo’s Bizarre Aventure Jojo Lion avec environ  500 000 lecteurs, qui constitue la série la plus vieille du top (création en 1989) mais qui garde la forme et des lecteurs fidèles !

Le gros gadin de l’année est celui d’Uchuu Kyodai, aka Space Brothers, qui perd la moitié de ses ventes pour atterrir à 2.54 millions d’exemplaires vendus alors que la série télé continue toujours. Le seinen compte environ 400 000 lecteurs réguliers à l’heure actuelle. En 18e place, voici un ancien du top 10 en 2009, Les Vacances de Jésus & Bouddha : 2.6 millions de lecteurs en 2009 contre 2.5 en 2013, une vrai stabilité ! D’autant que chaque tome est suivi par plus de 900 000 lecteurs chaque année, il n’y a pas du tout de quoi rougir. Puisque l’on parle de série à parution assez lente, voici justement Blue Exorcist en 19 position : 2.3 millions d’exemplaires vendus et +3% de progression : la baisse qui a suivi l’adaptation animée est endiguée et la série fait doucement son trou avec environ 800 000 lecteurs fidèles.

Dans cette seconde partie de tableau on croise donc de tout : des anciens leaders sur le déclin, des séries à succès mais dont la parution est très espacée ou encore des candidats qui font un aller-retour dans les hauts du classement le temps d’une adaptation TV. En 20e position, c’est Chihayafuru qui se manifeste, avec une légère perte de -6.8 % à 2.3 millions d’exemplaires vendus. Malgré une seconde saison de la série TV, ce josei ne verra donc jamais les sommets, même s’il est tout de même suivi par un peu plus de 430 000 lecteurs réguliers.

Enfin, sur les dernières places de ce classement il y a quelques petits nouveaux de 2011-2012 : Blue Spring Ride (2.1 millions d’exemplaires au global), Haikyu !! (2.1 millions), Tokyo Ghoul (1.7 millions) et Nisekoi (1.5 millions). On retrouve aussi Detective Conan à la baisse : -19% à 2 millions d’exemplaires. Si la baisse se poursuit, aura-t-on enfin une fin avec ces fichus hommes en noir ? Espérons ! Au chapitre des baisses, j’en termine avec Sket Dance (-36%, 1.8 millions) et Black Butler (-22.2 %, 1.6 millions). Comme quoi en fin de tableau aussi il y a un turn over !

haikyu------les-as-du-volley-ball,-tome-5-3765652 Ao-haru-ride-03-shueisha

Bonus : parce qu’il n’y pas QUE les ventes dans la vie !

Comme promis, après tous ces chiffres, intéressons-nous à deux sélections des professionnels du marché japonais. Les classements sont qualitatifs cette fois, issus de l’ouvrage Kono Manga ga Sugoi! 2014 qui présente les meilleurs nouveautés manga de l’année 2013. C’est l’occasion de découvrir tout un pan moins connu de la production japonaise. Cela dit, succès critiques n’étant pas forcément opposés à succès populaires, on y retrouve de tout.

Voici donc ces top 20 pour les lectorats masculins puis féminins !

Top 20 hommes

Top 20 femmes

Et voilà pour cette édition 2013 en direct du Japon. J’espère qu’elle vous a intéressé et j’attends vos réactions et vos propres analyses dans les commentaires !

Retrouvez les autres bilans des ventes de manga au Japon :

2015 : vers la stabilisation ?

2015 (1er semestre) : le turn over continue ?

2014 : il va y avoir du sport !

2014 (1er semestre) : Le pirate et le ninja sont-ils morts ?

2013 : confirmation du renouveau ?

2013 (premier semestre) : une nouvelle génération en marche ?

2012 : Il y a One Piece… Et les autres ?

2011 : Shueishaaaa, ton univers impitoyaaableu !

Sources : Oricon et Wikipedia

anime manga aggregator sama Sama It!


13 Commentaires pour “Ventes de mangas au Japon : 2013, la confirmation d’un renouveau ?”

  1. Gemini a dit :

    Très intéressant. Comme chaque année.
    Je reste à chaque fois impressionné par les différence de succès entre la France et le Japon, mais aussi le nombre de titres manquant chez nous parmi ceux plébiscités par les professionnels. En même temps, je sais que 1) un succès critique n’est pas forcément un succès commercial et 2) les manga les plus vendus au Japon coutent les yeux de la tête aux éditeurs français.
    Juste un détail, j’ai presque eu l’impression que tu minimisais la place de Sawako, mais uniquement car il sort moins de tomes par an que pour une série à parution hebdomadaire. Alors que je trouve ses chiffres de vente par volume proprement hallucinants, je ne me rendais pas compte à quel point cette série cartonnait au Japon.

  2. ramza a dit :

    Pour Sawako c’est vrai que vendre 1 million pour un shôjo c’est quand même assez ouf, surtout que ça se fait depuis des années.

    Edit : J’ai étoffé un peu pour Sawako. Après elle se vend très bien, mais elle fait partie du second tiers du tableau, où j’évoque justement ces séries qui se vendent très bien mais qui paraissent plus doucement, comme un Jésus & Bouddha ou un Blue Exorcist. Le seul titre qui dépasse ça c’est Hunter X Hunter, qui se vend à 4.2 millions avec seulement deux volumes parus et une série qui dure depuis 1998.

    La prochaine fois que je rencontrerai Kana, qui possède Sawako mais aussi Blue Spring Ride, je pense qu’on creusera un peu le sujet sur ces différences sur le shôjo…

    Après je pense que, si la qualité ne fait pas vendre auprès des lecteurs, elle ne fait aussi pas acheter du coté des éditeurs, d’où cette absence de titres qualitatifs nippons dans le catalogue français. Ça et le fait que certains sont trop typés nippons pour avoir un lectorat chez nous. Enfin je pense que certains vont arriver prochainement, comme un Sakamoto Desu Ga ou un Ajin ou encore un Sayonara pour le lectorat féminin.

  3. Menkalinan a dit :

    En tout cas les chiffres donnent le tournis, du moins pour un non-initié (16 millions! O_o). Histoire de comparer, il faudra que je jette un coup d’oeil sur des statistiques de vente de BD franco-belge. En fait, je ne sais pas si il y a lieu de comparer mais en lisant votre article, je me suis posé la question: “Et en France, quand un titre style Titeuf ou Lanfeust marche bien, ça se traduit comment en nombre de ventes ?”. Par hasard, vous n’auriez pas aussi sous le bras des statistiques concernant les ventes de mangas érotiques au Japon ? Quel est leur poids d’un point de vue économique par rapport aux mangas “normaux”. Je vous demande ça parce que, chez mon libraire, j’ai remarqué que les “Soleil/Eros” et autre “Taifu/Hentai Sans Interdits” se vendaient bien. Du coup, là encore en lisant votre article, je me suis demandé: “Et au Japon, comment ça se passe pour les mangas érotiques ?”

    C’est ça le problème avec votre site web. Ca satisfait la curiosité et même temps, ça pousse à plus de curiosité. C’est pas pratique… 🙂

  4. ramza a dit :

    Hé hé ce sont des bonnes questions tout ça, c’est cool que tu les partages ici !

    Pour ce qui est du marché français je n’ai pas tous les chiffres mais voilà ce que je sais : Il se vend environ 14 millions de manga en France ce qui représente 40% des ventes de BD chez nous, avec 10% pour les comics, le reste en Franco belge, soit environ 17.5 millions (c’est très approximatif, à 1 million près on va dire). Titeuf on sort souvent des ventes de 500 exemplaires par album en tout cas ces dernieres années.

    Pour ce qui est du hentai et yaoi en France comme au Japon aucune idée. Mais la prochaine fois que je croise Soleil ou Taifu, je leur poserai la question !

    Pour plus d’infos sur les ventes françaises, je peux te conseiller l’étude de marché 2012 réalisée sur Journal du Japon (je fais un peu d’auto-promo ^^) : http://www.journaldujapon.com/dossiers/bilan-manga-france-2012/

  5. Méta a dit :

    Très intéressant en effet de voir les ventes, d’un pays à l’autre. Je reste scotché par les ventes de One Piece, qui caracole largement en tête, malgré une baisse en cette année.

    C’est intéressant aussi de voir les titres qu’on loupe peut-être ou ceux qui vont bientôt sortit en France et qui nous font baver d’avance.

  6. Themostepicfail a dit :

    One Piece va bientôt arriver devant Dragon ball,c’est sur!C’est un carton plein malgré une certaine baisse.

  7. La revue de presse... le retour | Club Shôjo a dit :

    […] Ventes de mangas au Japon : 2013, la confirmation d’un renouveau ? […]

  8. okama-san a dit :

    Je ne suis pas d’accord du classement sa devrait être One Piece, Naruto, Bleach ect… 😮

  9. Ventes 2013 : le manga souffre mais le seinen fait de la résistance… - Journaldujapon a dit :

    […] One Piece au classement nippon de l’Oricon n’est plus aussi impériale qu’avant. L’étude des chiffres de l’Oricon pemet d’établir le classement suivant sur la période 2012-2013 […]

  10. Vermunt a dit :

    bonjours,
    pouvons nous utiliser votre premier image tableau sur le nombre de manga dans le cadre de nos travaux personnels encadrés.
    en attendante une réponse
    merci

  11. ramza a dit :

    Bonjour Adele,

    Déjà merci de demander, c’est rare. Donc c’est faisable, il suffit de me faire un mail à ramza@paoru.fr pour me dire où vous allez utilisez ça et de mettre en légende un “©Paoru.fr – Tous droits réservés” avec le lien de l’article dans votre bio si vous en avez une. Je suis preneur d’une copie du travail s’il existe au format numérique, sur le mail cité plus haut.

    Bon courage !

    PS : vous savez que j’ai aussi fait les chiffres de 2014 si vous cherchez des choses plus récentes : https://www.paoru.fr/2014/12/07/ventes-manga-au-japon-en-2014-il-va-y-avoir-du-sport/

  12. vermunt a dit :

    D’accord merci beaucoup pour votre réponse

  13. [Bilan Manga 2016] Japon : dans le creux de la vague ? – Journaldujapon a dit :

    […] Pour comprendre les évolutions du marché du manga dans son ensemble, il faut commencer par jeter un œil au marché japonais. Même si l’écart entre les publications françaises et japonaises d’une série s’est considérablement amoindri, c’est toujours le Japon qui continue de construire le marché hexagonal de demain. Preuve en est que l’embellie que connait le marché français du manga depuis 2015 se voyait dans les chiffres de ventes de manga au Japon dès 2013. […]

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Culture Guu

Paperblog http://www.wikio.fr

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2018.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.