Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Yotsuba& : 12 tomes et 12 raisons de le lire !

Yotsuba&

Enfin ! Eh oui, j’ai ENFIN pu me mettre à jour dans ma lecture des Yotsuba&, le manga humoristique de Kiyohiko Azuma (Azumanga Daioh) publié chez Kurokawa depuis plusieurs années. Pour ma part, voilà maintenant deux ans que j’ai découvert les aventures de la jeune fille aux cheveux verts et quasiment autant de temps que j’avais envie de vous en parler.

Depuis le temps que les mots me trottent dans la tête, ils ont formé de multiples arguments pour vous convaincre de lire cette série qui dure depuis 10 ans au Japon, dans le Dengeki Daioh (Blood Alone, Gunslinger Girl) de l’éditeur ASCII Media Works. Et comme beaucoup d’articles ont déjà défendu ce manga humoristique qui est resté longtemps méconnu, je vais essayer d’apporter une pierre originale à l’édifice…

Bonne lecture 🙂

12 raisons de lire Yotsuba&

Yotsuba, Yanda et son pèreRaison numéro 1 : Yotsuba& vous mettra forcément de bonne humeur… à l’image de son slogan, Enjoy Everything, et de son héroïne, une jeune fille du nom de Yotsuba. Elle vit avec son père et découvre le monde qui l’entoure, jour après jour, chapitre après chapitre et le tout du haut de ses 5 ans : la balançoire ou le réchauffement climatique, ses voisins ou les cigales, le vélo ou la fabrication des ramens… Yotsuba se passionne pour tout et s’amuse de tout avec une pêche inamovible et une bonne humeur communicative qui attrape petit à petit le lecteur. Comme tout enfant, Yotsuba croit tout ce qu’on lui raconte dur comme fer, même si vous lui expliquez que vous êtes un super-héros du nom de slipman ! Elle fait du quotidien une fête permanente, débordant de gags et de candeur, sans jamais devenir mièvre… Bref, elle vous mettra de bonne humeur !

Raison numéro 2 : Yotsuba& vous réapprend l’art de s’occuper avec rien, voir de glander bien comme il faut. Pour Yotsuba, une journée bien remplie peut se résumer à manger une pastèque chez les voisines ou apprendre à faire ses lacets. A une heure où nous sommes tous hyper-solicités par une myriade de loisirs, c’est toujours sympathique de voir qu’un auteur peut faire un chapitre réussi sur une gamine qui s’éclate avec un bout de carton, qui s’extasie devant un vol d’hirondelle ou dans le ramassage des glands et des châtaignes. À 5 ans la vie EST une découverte en soi et avec sa curiosité chronique dont elle a le secret, Yotsuba nous fait rapidement réaliser que nous nous blasons à tort de notre quotidien. Et s’il n’y a vraiment rien à faire ? C’est sans doute que c’est l’heure de la sieste ou que l’on va bientôt manger… ce qui est donc une bonne nouvelle pardi !

Raison numéro 3 : Yotsuba& est une excellente façon de découvrir la vie japonaise… Le quotidien de Yotsuba est fait de tranches de vie tout ce qu’il y a de plus nippones. On connait déjà, en partie, l’alimentation japonaise mais est-ce que vous vous êtes déjà baladé dans un supermarché nippon pour faire des courses ? Est-ce que vous avez déjà vécu de l’intérieur la période des typhons au Japon ? Est-ce que vous avez déjà participé à une fête de quartier avec les fameux Matsuri ? Le camping à la japonaise, l’importance des climatiseurs, la capture des cigales, vous connaissez ? Tous ces épisodes de vies sont décrits avec une authenticité très appréciable et l’enthousiasme de Yotsuba pour chacun de ces moments donne envie d’aller les vivre de l’intérieur. Sans omettre que les décors sont toujours réussis et qu’ils renforcent l’immersion. On a vraiment l’impression d’y être.

Raison numéro 4 : Yotsuba& c’est aussi une gamine avec une “tronche” incroyable. Si tous les personnages de la série ont un  chara-design simple mais équilibré et sympathique, c’est celui de Yotsuba qui marque les esprits. Ses cheveux verts avec 4 couettes inamovibles (Yotsuba = trèfle à 4 feuilles  = 4 couettes vertes), sa bouche et ses yeux aux vraies allures de smiley démontrent tout le talent des japonais pour multiplier les expressions faciales avec un petit nombre de traits. Yotsuba arbore donc régulièrement des XD, 🙂 , O_O, >,< et des centaines d’autres variantes qu’on aurait envie de reprendre à notre compte pour faire comprendre à notre entourage nos humeurs et nos émotions.

Raison numéro 5 : Yotsuba& c’est aussi des personnages secondaires bien sympathiques… Un père qui en est venu à adopter Yotsuba et qui tache d’éduquer cette tornade, son ami Jumbo le géant qui aime blaguer à froid et aussi les jolies filles. Il est donc ravi de croiser les voisines de Yotsuba, de tous les âges, qui font rapidement partie du cercle familial et deviennent d’excellentes amies. La plus grande, Asagi, adore se jouer de la candeur de sa petite voisine et le résultat est souvent épique ! Dans un genre proche il y a Yanda, aka le sale type, qui apparait dans le volume 5 et qui adore embêter Yotsuba et faire ressurgir son caractère bien trempé. Mais Yotsuba la maligne le lui rend bien, et souvent c’est l’arroseur qui est arrosé ! Enfin, impossible de ne pas citer personnage de Cartox / Danboard, un robot en carton qui apparait à de rares occasions mais qui est devenu assez populaire sur le net. Lui aussi part régulièrement à l’aventure, le temps de quelques photos.

 yotsuba & yanda Yotsuba & Cartox

Raison numéro 6 : Yotsuba& vous décrit à quel point le Japon est un pays “safe”. Ce n’est pas compliqué, chez nous, on s’attendrait tous les soirs à voir le portrait de Yotsuba dans un spot Alerte Enlèvement. Elle se promène régulièrement dans son quartier, seule ou avec un ou deux amis qui n’ont que quelques années de plus qu’elle. Et à chaque fois, aucun soucis. Yotsuba part régulièrement à la découverte de son environnement en oubliant les conseils de son père, y croise des commerçants qui discutent et s’amusent un peu avec elle. Même si elle s’égare, il y aura toujours quelqu’un pour la secourir. La série met aussi en avant l’aspect vie de quartier, où tout le monde connait tout le monde, où les voisins sont régulièrement les uns chez les autres. Tout ceci est un peu idéalisé mais donne une ambiance paisible à la série, et il se dégage une aura protectrice et bienfaisante autour ce petit coin de Japon. Et, de toute façon, Yotsuba est invincible, l’auteur semble en avoir décidé ainsi.

Yotsuba & foodRaison numéro 7 : Parce que bien manger, c’est important ! Ce qui participe au charme de la demoiselle c’est qu’elle ne plaisante pas avec le bonheur… et surtout celui de son estomac ! Plus d’une fois l’objectif de Yotsuba sera culinaire : réussir à attendre l’heure du gouter pour manger des “nezclair” puis trouver une combine pour remplacer celui de son père qu’elle a mangé bien avant l’heure, poursuivre sa voisine jusqu’au lycée pour lui livrer du lait parce qu’il est “trobon”, découvrir la fête de l’école sur une rumeur de gâteau gratuit, bien s’habiller parce qu’on est au restaurant (et laisser sa bave sur le menu). En tout cas, à chaque fois que le but est atteint, c’est la fête des papilles, le regard illuminé et une assiette qui sera nettoyé de fond en comble !

Raison numéro 8 : Yotsuba& peut se lire, se relire et se re-relire avec plaisir. Avec un tome par an environ, le temps d’attente entre deux volumes est bien long mais chaque chapitre fourmille toujours de petits détails humoristiques qu’on oublie facilement et qui refont rire à chaque relecture : la tête de Yotsuba quand elle a compris qu’elle a fait une bêtise, les vérités qu’elles se fabriquent du haut de ses 5 ans, le plaisir des autres à la faire tourner en bourrique, etc. Ces tranches de vie peuvent se relire dans le désordre et à tout moment : pour un voyage, avant de dormir, avant de partir pour un rendez-vous… Mais ne laissez jamais un tome de Yotsuba dans les toilettes par contre, vous oublieriez d’en sortir !

Raison numéro 9 : Yotsuba& est l’occasion de vous rappeler les 400 coups que vous avez pu faire durant votre enfance. Parce que Yotsuba va en faire des boulettes ! C’est une vraie casse-cou et une impayable gaffeuse, se baladant sous un typhon avec un parapluie histoire de bien s’envoler à la première bourrasque, repeignant une chaise de la cuisine en bleu sans aucune précaution ou protection, piquant un somme dans un lit de supermarché, faisant de la balançoire tellement fort qu’elle en fait presque un 360° autour du portique, partant à vélo beaucoup plus loin qu’elle a le droit et sans forcément bien regarder devant elle. Yotsuba oublie d’obéir plus qu’elle ne choisit de désobéir, totalement accaparée par ce qui l’entoure ou par les missions qu’elle se confie elle-même ! Heureusement tout se finit toujours bien, mais avec une punition à la hauteur de la bêtise… et ça aussi ça nous rappelle des souvenirs !

Raison numéro 10 : Yotsuba& est aussi un manga pour ceux qui aiment les gens avec du caractère et de la répartie ! Comme je l’évoquais plus haut, la demoiselle a du répondant et il ne faut pas essayer de la lui faire à l’envers. Elle prend également les missions qu’on lui donne très à cœur. Plus décidé que le preux chevalier qui doit sauver sa princesse, elle joue l’adulte hyper-sérieuse et plus rien ne semble avoir d’importance dans sa vie… Sauf si elle croise un truc quelconque qui va la distraire, et alors elle oublie tout, quitte à bondir de son lit la nuit suivante pour exécuter la fameuse tâche qu’elle avait, sans le vouloir, mise de coté. Enfin, le plus drôle reste son envie de reproduire les actions des adultes et leurs reparties, forcément décalées et amusantes dans la bouche d’une fille de 5 ans. La voici par exemple, en tueur à gages :

yotsuba yotsuba yotsuba

Raison numéro 11 : Yostuba& c’est aussi une façon d’éduquer un enfant. Forcément, on pourrait facilement tout lui pardonner, car tout est toujours fait sans mauvaise intention. Mais Kiyohiko Azuma n’a pas voulu créer une quelconque enfant roi, bien heureusement : Yotsuba est régulièrement punie, que ce soit par une classique frappe sur la tête, par une confiscation prolongée du jouet incriminé, ou par une colossale frousse pour lui faire comprendre qu’elle a mal agi. Yotsuba se retrouve par exemple persuadée que la peinture qu’elle a mise sur ses mains, en vandalisant la cuisine au passage, ne partira plus jamais, et son père laissera passer un bon moment avant de lui donner la solution. Les leçons sont toujours appliquées jusqu’à ce qu’elles soient retenues. Même si ça ne l’empêche pas de trouver de nouvelles bêtises à réaliser ^^.

Raison numéro 12 : Yotsuba& est une lecture qui se partage avec vos amis… Même s’il faut quelques volumes le temps d’adopter cette enfant espiègle, tout le monde succombe tôt ou tard à sa fraicheur de vivre. Et c’est alors un véritable plaisir de se remémorer quelques scènes avec des amateurs de la série. Sur le web, sur les réseaux sociaux ou avec vos connaissances mangaphiles, vous trouverez toujours quelqu’un pour se marrer avec vous quand vous évoquez telle ou telle aventure de la jeune fille aux cheveux verts. Yostuba& c’est un peu comme un épisode de Friends ou How I Met Your Mother, ça se raconte entre copains avec des rires et des “tu te souviens la scène avec truc ou ils se retrouvent obligés de …“. Tout le monde aime Yotsuba& et on vous aimera aussi quand vous en parlerez !

Yotsuba-CD-Booklet-yotsuba-and-5465432-372-500

Voilà vous savez maintenant pourquoi tous ceux qui ont lu Yotsuba& ont fini par l’adopter et se font un plaisir d’en parler autour d’eux. A votre tour maintenant de lire (ou de relire) cette excellente série !

Fiche descriptive

Yotsuba 12  jaquetteTitre : Yotsuba&
Auteur : Kiyohiko Azuma
Date de parution du dernier tome : 12 septembre 2013
Éditeurs fr/jp : Kurokawa / ASCII Media Works
Nombre de pages : 208 n&b
Prix de vente : 7.65 €
Nombre de volumes : 12/12 (en cours)

Visuels YOTSUBA © KIYOHIKO AZUMA / YOTUBA SUTAZIO / ASCII MEDIA WORKS

Pour plus d’infos sur les produits dérivés et l’actu de la série retrouvez le site officiel nippon et le Twitter de Yotsuba&, ou encore le blog de l’auteur.

anime manga aggregator sama Sama It!


7 Commentaires pour “Yotsuba& : 12 tomes et 12 raisons de le lire !”

  1. Afloplouf a dit :

    Amen.

    Et quand je vois la réussite (au moins qualitative, je sais pas ce que les ventes ont pu donner) de l’adaptation de Azumanga Daioh, pourquoi par tous les dieux de la japanimation n’y a-t-il pas de série histoire d’apprendre à tous ces jeunes c’est quoi de la tranche de vie DRÔLE ?

  2. Ngee a dit :

    @Afloplouf l’auteur ne veut tout simplement pas qu’on adapte yotsuba en animé il trouve que ca ne s’y prête pas du tout (il changera peut être d’avis mais en attendant le manga me va parfaitement ^^ yotsuba&! devrait être remboursé par la sécu

  3. ramza a dit :

    @Ngee > Faudrait que je demande ça à ma doc tiens “Et donc je vous met un Yotsuba matin et soir en dehors de repas, à prendre par chapitre durant 2 semaines” ^o^)b

  4. Afloplouf a dit :

    @Ngee: Raah… Pourtant un format d’épisodes de 10 minutes à la Azumanga Daioh passerait très bien. Reste plus qu’à allumer des cierges. Je vais pas envoyer des assassins, je veux pouvoir lire la suite du manga mais je lui en veux quand même.

  5. ramza a dit :

    Je crois que l’anime serait accueilli avec allégresse, et je suppose que l’auteur veillerait à ce qu’elle soit fidèle. Effectivement je pense que le format court serait le plus indiqué. Mais du coup, peut-être ne veut-il pas car il a été déçu par l’anime d’Azumanga Daioh. Ceux qui l’ont vu en penses quoi ?

  6. Afloplouf a dit :

    @Ramza: Justement, j’ai vu la série d’animation Azumanga Diaoh (après avoir lu le manga) et c’était vraiment très bon, très fidèle. Les performances des seiyuus étaient remarquables. Après techniquement rien de flamboyant mais le travail sur les couleurs avec une teinte pastel était plutôt joli. Excellent opening : http://www.youtube.com/watch?v=huWKSYUX5Fs

  7. ramza a dit :

    M’a l’air bien barré tout ça ^^;;

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.