Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Avant-première Sword Art Online : retour sur l’évènement Wakanim des Ursulines

  • Sumo

Sword Art On line

À l’occasion de la diffusion on line, aujourd’hui, de Sword Art On line, la nouvelle série de l’éditeur Wakannim, revenons sur l’avant-première de la série qui s’est déroulée il y a deux semaines. Notre reporter Painfool a accepté de relever sa première mission pour Paoru.fr et s’est rendu sur place pour soutenir ce genre d’initiative originale et trop rare, mais aussi pour se faire un avis sur ce nouvel anime !

Je lui laisse la plume, voici son compte rendu… Bonne lecture 😉

Sword Art Online aux Ursulines

L’avant première de Sword Art Online a eu lieu de 24 juin dernier. Cette série est adaptée d’une light novel de Reki Kawahara, l’auteur d’Accel World, autre anime diffusé durant cette avant-première. Pour la modique somme de 4€, une petite centaine de personnes se sont inscrites pour la projection, qui au eu lieu au Studio des Ursulines dans le 5e arrondissement parisien.

studio_des_ursulines

Avant que tout ne commence, l’équipe nous explique que la projection est en fait un duplex avec le Japon. La diffusion est précédée d’un entretien avec l’auteur, qu’ils n’ont pas été en mesure de retransmettre malheureusement, à cause de problèmes techniques. Au japon, la projection a fait salle comble, ce qui représente environ 500 places. Il faut savoir que pour y assister, il fallait être l’heureux possesseur d’une invitation, disponibles en nombre limité !

Salle 2

Olivier Cervantes, président et co-fondateur de la société (interviewé il y a peu par le chocobo)  précise ensuite que ce que nous allons voir n’est pas la version finale du premier épisode de Sword Art Online et qu’il peut être sujet à modifications. Il en va de même de l’extrait du second épisode. Une fois toutes ces informations données, la séance commence comme prévu par la projection du premier épisode d’Accel World, que vous pouvez actuellement visionner gratuitement sur Wakanim.tv. Vient ensuite Sword Art Online, que nous attendions tous.

Un jeu de rôle massivement mortel

L’action de cet anime se situe en 2022, le jour de la sortie d’un nouveau MMORPG, Sword Art Online, ou SAO. Ce jeu utilise un casque faisant office de manette, le Nerv Gear, et permet d’assurer une immersion totale dans l’univers virtuel de SAO. L’utilisateur perd le contrôle de son corps, au profit de celui de son avatar virtuel.

SAO-1 SAO

Un jeune homme répondant au pseudonyme de Kirito se connecte pour la première fois et se retrouve plongé dans un univers médiéval-fantastique fabuleux. Il y rencontre Klein, un autre joueur à qui il va faire découvrir les différents mécanismes de SAO. Mais lorsque Klein décide de quitter le jeu, il découvre avec étonnement que le bouton de déconnexion… N’existe pas !

SAO-kirito SAO-Klein

Téléportés de force, les joueurs connectés découvrent avec effroi que le seul moyen de rentrer chez eux est de battre le dernier boss, situé au 99e niveau du jeu… Car toute autre méthode est synonyme de mort !

Commence alors une dure lutte pour survivre dans ce jeu mortel…

A la découverte d’une dystopie vidéo-ludique

Accessible et dynamique, Sword Art Online nous emmène dans l’univers des jeux en ligne massivement multijoueur avec beaucoup de simplicité. On est loin de .Hack, avec ses références littéraires tirées par les cheveux (En attendant Godot) et son univers sombre et tourmenté.

Cependant, si le ton est très léger au début, il s’alourdit d’un coup quand Kayaba Akihiko, le créateur du jeu, annonce aux participants qu’ils sont tombés dans un piège mortel. Ce qui était au départ un loisir, où mourir n’était que temporaire, prend soudain une autre dimension. Au début ponctuée d’humour, l’histoire devient alors plus sérieuse : terminer le jeu devient une nécessité vitale.

SAO-Game_Master  SAO

Heureusement, le coté vidéo-ludique reste omniprésent : les termes “niveau” ou “points d’expériences” reviennent régulièrement et la notion de points de vie (HP) est un mécanisme incontournable et assumé.

Pour ce qui touche à l’aspect visuel, A-1 Pictures nous éblouit surtout avec ses décors somptueux, qui ne sont pas sans rappeler les MMORPGs asiatiques et leurs grandes étendues verdoyantes et leurs vues imprenables. Il en va de même des villes, qui paraissent si spacieuses, vues de l’extérieur, et pourtant nous oppressent lorsque les protagonistes s’aventurent parmi les ruelles. La caméra est dynamique et nous offre régulièrement des surprises époustouflantes.

Le chara design, quant à lui, est plutôt banal, mais il ne faut pas oublier que le début de la série correspond aussi au début du jeu. En traversant les différents niveaux de Sword Art Online, on peut espérer voir une évolution de leur équipement.

sword-art-online

L’ending Crossing Road est chanté par LiSA, ex-membre du groupe de J-Rock Girls Dead Monster rendu célèbre par l’anime Angel Beats!

L’extrait du second épisode, long de seulement dix minutes, possède un tempo très rapide et propulse le spectateur, aux cotés de Kirito et d’Asuna, jusqu’à Illfang the Kobold Lord, le boss du premier niveau. Face au spectacle qu’est ce premier combat à grande échelle, on peut sans se tromper pressentir de nombreux affrontements aussi épiques que spectaculaires !

SAO-battle  SAO-Illfang_the_kobold_lord2

La fin de la projection a laissé place à beaucoup d’engouement mais aussi de frustration parmi le public, qui aurait adoré en voir plus. La salle a salué à l’unanimité l’initiative de cette projection, et tous espèrent que l’expérience sera renouvelée à l’avenir.

En tout cas, rendez vous le 7 juillet sur Wakanim.tv pour le lancement officiel de la série !

anime manga aggregator sama Sama It!


≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.

Aliquam dictum sit Curabitur vel, commodo