Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Saint Seiya Omega : suis-je trop vieux pour ces conneries ?

  • Sumo

Saint Seiya Omega

Aujourd’hui je laisse de coté les écouteurs de j-music et les tankōbons pour vous parler d’animation. Si je suis maintenant de très loin la japanime quelques noms parviennent tout de même à mes oreilles et, pour cette nouvelle saison de printemps, deux séquelles se démarquent du lot : celles dEureka Seven et de Saint Seiya.

Plutôt inquiet à la vue du premier trailer de ce second, j’ai été convaincu de tester Saint Seiya Omega sur les conseils de l’ami Kevin B. qui m’avouait être agréablement surpris par le premier épisode de cette nouvelle saga. Voyons si votre serviteur, qui a découvert l’animation dans les années 80-90 avec la toute première adaptation de l’œuvre de Masami Kurumada, sera du même avis !

Saint Seiya Omega : on prend pas les mêmes mais on recommence !

Il était une fois Saori et un bébé joufflu qui font joujou sur un parterre de fleurs entourés de colonnes grecques… Tout va bien mais ça ne peut décemment pas durer, évidemment. À peine le jeune bambin à la parenté suspecte entame une nouvelle série de gazou gazou que l’atmosphère s’alourdit : une motte de terre s’envole et une dimension parallèle s’ouvre, laissant apparaître une planète inconnue et un être à la voix rauque et à l’aura hostile…

On dirait que Saori est encore dans la merde. Nous v’là bien.

Saori ça sent le roussi !

Heureusement, sitôt miss chevelure de lilas attaquée, sonnez trompettes, un éclair doré débarque et stoppe net le coup qui eut pu être fatal. Mais quel est donc ce miracle et cet être de lumière venu secourir la belle ? Golgen Superman, Shinny Avenger, un danseur disco qui a perdu sa route vers le dance floor ? Que nenni mes amis, que nenni !

Il s’agit, vous l’avez deviné, de notre cher Seiya dans son armure du sagittaire…

Seiya... Oui oui, c'est lui ! Mars, boss obscur en chef

Et heureusement qu’elle est là cette armure, tant on peine à reconnaître notre chevalier Pégase sous ses nouveaux traits signés par le chara-designer Yoshihiko Umakoshi (Casshern Sins, Doremi, Gokinjo Monogatari). Le style est simpliste et plutôt moderne, un mix entre l’ancien Saint Seiya et Code Geass. Qu’on aime ou pas cette nouveauté, il va falloir s’y faire : Shingo Araki n’est plus et Michi Himeno est passée à autre chose.

Puisque l’on parle du staff, la réalisation est attribuée à Morio Hatano (une première à ce poste pour ce réalisateur d’épisode inexpérimenté) et Reiko Yoshida, qui connait bien mieux la musique avec à son actif des animes comme Bakuman, D.Gray-Man ou encore K-ON. Le style et les acteurs sont donc renouvelés, pourront-il égaler leur prédécesseurs ? Pour le savoir, revenons à nos moutons : Seiya versus le gros vilain masqué avec son astre tellurique en bandoulière…

Le combat commence, chacun y va de son attaque et on finit sur un fondu au clair où le jeune marmot admire les météores de son idole… Le moment est bien choisi, voici qu’arrive le générique dont on m’a dit plutôt du bien :

La nouveau Pegasus Fantasy par le groupe MAKE UP – a qui on doit l’original pour la saga du sanctuaire – est accompagné par Shoko Nakagawa. La reprise plutôt rock est réussie et ne choque ni les oreilles ni les yeux. Un bon point donc. Passons à la suite et au premier épisode dans son ensemble.

De l’eau a coulé sous les ponts et le jeune bambin, qui répond au nom de Kôga, a bien grandi. Les souvenirs de l’affrontement sont bien loin et le jeune adolescent qu’il est devenu ne voit pas vraiment pourquoi on veut faire de lui un chevalier sacré. Entrainé jour après jour par l’intransigeante Shina, il n’en fait qu’a sa tête et a bien envie de se rebeller contre ce destin qu’on a choisi pour lui : pourquoi doit-il protéger une déesse grecque du nom d’Athéna qu’il n’a jamais vu ? Et pourtant un cosmos surpuissant sommeille en lui et il comprend bien que son destin n’est pas ordinaire…

L'entrainement de Kôga Kôga

Seulement, comme dans tout shōnen standard, pas de temps pour les questions existentielles : s’il ne sait pas encore qui est Saori, il va l’apprendre très rapidement. L’adversaire qui a emporté Seiya des années auparavant a refait surface pour enlever Athéna. Ce colosse a un nom, Mars, le dieu romain de la guerre, l’équivalent de la divinité grecque Arès (je le précise pour les pauvres âmes qui, comme moi, sont allés voir la Colère des Titans récemment). Si on comprend mieux maintenant pourquoi Mars trimballe une planète dans son dos, on ne sait pas encore totalement pourquoi il en veut au cosmos de notre déesse en robe blanche.

Toujours est-il qu’il ne lui veut pas du bien et ça, même ce jeune écervelé de Kôga le comprend. Lorsqu’il voit Shina se faire terrasser par la divinité obscure, son cosmos ne fait qu’un tour et ses pouvoirs s’éveillent !

Eveil Kôga Pegasus no Kôga

L’armure de Pégase répond alors à cet appel et Kôga se lance dans la bataille !

Par le météore de Pegase ! Kôga

Fin du premier épisode.

Ah Seiya Seiya Seiya, tous les chevaliers à la lanteeerne !

Nous voilà pris au jeu sans être totalement convaincu. Certes la série n’a pas vraiment de défaut majeur. Le graphisme est correct et l’animation brille lors des combats entre chevaliers, qui sont sans conteste les instants phares de ce début de saison. Comme je le disais plus haut le chara-design est plutôt simpliste et on oscille entre des gros plans appréciables, des plans moyens ou américains pas terribles et des plans panoramiques où des décors réussis prennent alors la relève. C’est donc sympathique, avec un niveau bien au-dessus de la catastrophe annoncée, mais ce n’est certainement pas inoubliable.

Néanmoins le générique nous a dévoilé des nouvelles têtes et donc de nouveaux chevaliers. La curiosité a le dernier mot… Lançons-nous dans ce second épisode.

 Après 24 premières minutes dynamiques qui sont là pour lancer la série, la suite est  une introduction plus globale dans l’univers de nouveaux Saints. Pour faire court le jeune et encore immature Kôga n’a pas pu venir à bout de Mars. Revoilà donc Saori capturée : après la flèche dans le cœur, la neige, l’eau et les enfers, notre chère dame d’honneur a été emprisonnée dans le vide intergalactique. Oui je sais, encore. Si un jour je dégote une Saori en figurine je crois que je la bloquerais dans un bocal à cornichon placé dans le congélateur, histoire qu’elle ne soit pas trop dépaysée par l’air libre. Mais bref…

Saori capturé... Encore !

Sauvé in extremis par Shina, le jeune Kôga n’a d’autre choix que de partir à l’aventure et de quitter l’île où il a grandi pour retrouver Saori et accomplir sa destinée de cavalleros.

Comme cette série n’a décidément pas de temps à perdre, à peine notre Seiya next-gen a fait deux pas qu’il croise son nouveau compagnon de route : Sôma du Lionet, ex-chevalier de bronze mineur de la saga d’origine, qui a cette fois-ci l’un des rôles principaux. À l’inverse de Kôga qui a vécu une enfance isolée, Sôma en connait un rayon sur les chevaliers d’Athéna et nous dévoile même quelques nouveautés de Saint Seiya Omega : chaque chevalier est affilié à un des 7 éléments : le feu, l’eau, l’éclair, la terre, le vent, l’obscurité et la lumière.

Sôma Sôma Sôma en armure

Une fois de plus les scénaristes et réalisateur ont décidé de renouveler le mythe et ce second épisode confirme l’impression que donnait le premier : on s’adresse à un jeune public, qui n’appartient pas forcément à la génération de la série originelle. Saint Seiya est une série trop vieille pour que la nouvelle génération s’identifie à ses héros nés dans les années 80 et 90. Avis donc aux fans de la première heure et aux nostalgiques : Saint Seiya Omega n’est pas fait pour vous.

Les anciens chevaliers sont là uniquement pour passer le flambeau car les héros de cette histoire sont des adolescents qui doivent tout apprendre et qui risquent de vous énerver rapidement. Nous avons tous grandi depuis la bataille du sanctuaire. Les interrogations et les doutes de nos chevaliers de bronze Shingo Arakien ne nous sont supportables que parce qu’elles étaient les nôtres à l’époque ou parce qu’elle nous les rappelle. Pour achever les plus âgés d’entre-vous, sachez que l’épisode 3 renvoie Kôga et Sôma à l’académie des chevaliers, un passage que nous avions heureusement évité dans la série initiale, qui se situait dès le départ dans un monde d’adulte, même avec des héros de 15 ou 16 ans.

Nos biens aimés chevaliers !

En résumé, un éminent philosophe des années 80 et 90 l’a déjà dit avant moi : J’suis trop vieux pour ces conneries ! (Danny, si tu nous écoute, on pense à toi.)

Saint Seiya Omega est donc une œuvre totalement nouvelle issue de la saga mythique de Masami Kurumada. N’ayant plus rien à voir avec les années Shingo Araki, cette nouvelle série se démarque par son graphisme mais aussi par un scénario fait pour un public relativement jeune. La réalisation est à la hauteur mais les nouveaux chevaliers devront retourner au charbon pour convaincre une nouvelle génération … En auront-ils les épaules et est-ce que la Toei leur laissera suffisamment de temps ?

anime manga aggregator sama Sama It!


36 Commentaires pour “Saint Seiya Omega : suis-je trop vieux pour ces conneries ?”

  1. Sil a dit :

    à noter l’épisode 3 qui apporte une véritable révolution dans l’univers des Saints =)

  2. ramza a dit :

    La révolution commence dès l’épisode 2 avec l’ajout des éléments…. Tu pensais à quoi pour l’épisode 3 ? L’académie ?

  3. Demian a dit :

    Comme dit sur Facebook, je suis ni pour, ni contre. Comme toi je suis sans doute trop vieux pour ces conneries, et de toute façon ça tombe bien, c’est pas fait pour nous.

    Par contre ce qui me fais un peu pitié c’est le manque total de recul de la plupart des fans de l’original par rapport à cette nouvelle version et les commentaires scandalisés portant aux nues l’original (alors que bon avec le recul et l’âge, on y trouve bien des défauts) et descendant sans vergogne (et sans arguments) ce nouveau départ.
    Et en même temps, ça me surprend pas vraiment vu comment Saint Seiya est largement surestimé et aveuglement adulé, en grande partie grâce à la série et Araki (et le fait qu’on était des gamins sans le moindre sens critique quand celle-ci nous a conquis).

    P.S. Ouais allez y jetez moi des pierres mais j’assume : Saint Seiya a assurément de vraies qualités, mais il a aussi des putains de défauts énormes !!!

  4. AngelMj a dit :

    T’inquiètes Demian, je suis de ton côté pour recevoir quelques cailloux 😉

    Saint Seiya l’originale a beaucoup de défauts dus à son âge et à son genre (pour moi cette série est le symbole de nekketsu par excellence!). Mais elle n’en demeure pas moins sympathique et attachante. Et la fibre nostalgique de certains transforment parfois un peu la réalité ^^”

    Pour cette nouvelle série, je n’ai pas encore tenté l’expérience bien que le charadesign me plait beaucoup (j’avais déjà apprécié Casshern Sins à l’époque à cause de ça…). Peut être me laisserais-je tenté, même si les “vieux” ne semblent pas être le public visé.

    Merci en tout cas ces premières impressions.

  5. mackie a dit :

    ah, la déception des fans de la première ère… c’est mignon. je dois l’avoir écrit quelque part, mais quand ça passait au club do, j’étais DEJA trop vieux pour ces conneries… (comme n’importe qui au-delà de 10/12 ans, d’ailleurs, non?)

  6. ramza a dit :

    Personnellement je ne suis pas déçu… Parce qu’un souvenir d’adolescence ça ne se compare pas et on ne peut pas avoir deux fois la même révélation.

    Comme le dit très bien Demian, quand on regarde l’original Saint Seiya l’original avec le recul, il y a clairement des fois où on peut faire avance rapide tellement c’est répétitif, y compris dans la sacro-sainte période du sanctuaire.Il faut juste savoir dire stop à un moment qd on voit que ça ne nous concerne pas ou plus, plutôt que de s’entêter à regarder un truc qui n’est pas pour soi et allez dire derrière que c’est une belle bouze.

    Donc bref déçu non, agréablement surpris par la nouveauté… Mais plus concerné du tout.

  7. Gemini a dit :

    Je ne pense pas être trop vieux pour Saint Seiya ; preuve en est, je rachète la nouvelle édition du manga et j’ai l’impression de le redécouvrir. D’ailleurs, si je me considérais trop vieux pour Saint Seiya, il serait temps de changer de loisir. Saint Seiya m’a tout donné : mon intérêt pour l’animation, pour les mythologies, pour la Grèce, puis pour les manga, et même mon pseudonyme, mais je ne dois certainement pas être le public cible de Saint Seiya Omega. J’imagine que le public cible en question, ce sera plus la personne qui connait vaguement Saint Seiya, voire seulement de réputation, et qui va découvrir cette suite. Pour ma part, je connais l’œuvre trop bien, j’ai passé trop de temps à la disséquer sous toutes ses versions, pour ne pas m’apercevoir que les scénaristes de cette suite supposée n’en ont strictement rien à faire de la série et de son univers, et préfèrent de loin modifier chaque élément comme ils l’entendent ; quitte à ce que cet anime n’ait de Saint Seiya que le nom. C’est assez vexant.
    Mais je ne suis pas déçu pour autant : après la saga Hadès par Tomoharu Katsumata, j’ai appris à ne plus rien attendre de la part de cette licence ; les surprises ne peuvent qu’être bonnes, jamais mauvaises. Je prends même un plaisir coupable à voir quelles idées loufoques – l’école met la barre très haute – les scénaristes vont bien pouvoir nous pondre prochainement.

  8. ramza a dit :

    Gemini > tout à fait d’accord.

    Et du coup je me demande quelle genre de série pourrait bien attendre les fans de Saint Seiya première mouture ? Un truc avec un Seiya et ses compagnons qui auraient (enfin !) la trentaine, du galon et tout, ou un passage de témoin digne de ce nom ?

    Ou alors qu’on laisse SS où il est et qu’on passe à autre chose…

  9. Judex6 a dit :

    Ramza=====
    les fans de saint seiya attendent une serie qui ressemble le plus a du saint seiya meme avec de nouveaux personnages et pour ça Saint seiya the lost canvas de la TmS etait tres bien (hormis les faibles musiques on avait de bons graphismes, de bones animations, une bonne histoire (ou Athena se fait pas capturer/blesser avec Chronometre pour venir la sauver.. et de dans toute l’histoire du manga comme de l’anime)

    Lost Canvas ressemble plus a du saint seiya qu’Omega et etait une excellente surprise…
    les ventes de dvd ont pas ete bonnes au Japon.. dommage (TMS voulait aussi attirer un nouveau public mais a part les anciens fans, tout le reste est reste frileux a lost canvas et le nouveau public se precipite actuellement sur Omega.. un public d’anciens fans pour le fan service (quelques apparitions de vieux personnages suffit ales faire rester) et de nouveaux fans (elements nouveaux dont plus les petits filles qui au vu du dessin et des cloth stones sont persuadees qu’il s’agit de la suite de heartcatch precure (le dessin de saori ressemblant a cure moonlight apres transformation aidant a la confusion)

  10. seiyar a dit :

    salut au lieu de faire une nouvelle serie de saint seiya il fallait faire le chapitre zeus apres hades sé nul.

  11. BRUNO a dit :

    Comme Judex6: les LostCanvas étaient de très bon niveau, avec un graphisme plutôt agréable et surtout un scénario pas si simpliste que ça, voire à tiroirs.
    En revanche, j’ai maté déjà 5 épisodes de l’Oméga; c’est juste pas possible: j’ai l’impression de mater les pokemon avec mon neveu de 5 ans! Graphisme révoltant (non, sans rire, Mars s’est échappé d’un vieux Goldorak non?) histoire qui mixe Harry Potter( ahhhh la Poudlard des chevaliers) et le tout venant de la Japanime basique (les éléments? non mais vraiment…). effectivement le but est louable- reconquérir un nouveau public – mais moi, je vais gentiment prier pour une saison 3 de Lost Canvas 😀

  12. kar a dit :

    une mer.. sans nom ,le graphisme est a ch…l histoire est naze les personnages hormis un ou deux n ont aucun charisme a jeter ,et pourtant je me suis taper les 10 premiers épisodes pour être bien sur de mon fait ,et je confirme c est de la mer..!!!j ai de la peine de voire le travail de Shingo Araki mépriser a ce point

  13. Shiryu34 a dit :

    Bon, je dois admettre que je ne sais pas encore trop quoi en penser de cette nouvelle série…!
    Y a du nouveau et c’est bien.
    Par contre, y a des trucs qui me chagrinent et pas parce que je suis de la vieille génération lol
    Y a Geki, ancien chevalier de bronze de la Grande Ourse : où est son armure ? Et ses pouvoirs ?! Lorsqu’il combat les chevaliers de Mars, on dirait du foot américain lol !
    Puis, Ichi, ancien chevalier de bronze de l’hydre femelle (il me semble) : idem Geki ! Bon, on peut comprendre que les nouvelles générations ont besoin de leur élément, mais n’empêche Ichi était pas une mauviette !
    Ensuite, Seiya : chevalier d’or du Sagittaire ; OK, mais l’est-il réellement ou porte-t-il juste l’armure ?! Car avec les météores de Pégase, on se pose des questions ! Ce ne sont pas du tout les attaques de feu Ayoros, ancien chevalier d’or du sagittaire !
    Et que dire de Haruto, chevalier de bronze du loup ? Un ninja hein ?! Un peu tiré par les cheveux quand même… Et puis, voyez le rapprochement avec Naruto : on troque le “N” pour un “H” lol ! Pas très sérieux tout ça !
    Le pire, c’est Ionia le chevalier d’or du capricorne : technique : “domination language” Quoi ?!!!!!!!!!!!!! C’est une blague ?!!!!!!!! A croire que la Toei n’a jamais connu Saint Seiya auparavant !
    A propos des actuels chevaliers d’or : à part Seiya, d’où viennent-ils ? On s’attendait que ce soit d’anciens Bronzes qui le deviennent ; qui les a formés ? Les anciens chevaliers d’Or n’ont pas eu de disciple ou bien leurs disciples ont été tués…
    Ils auraient quand même pu faire un effort sur la liaison entre la saga Hadès et cette nouvelle série. Ensuite, un peu de crédibilité avec certains des chevaliers (Iolia, Geki, Ichi…) Sinon, c’est pas trop mal, ça change ; bien sûr, faut aimer les nouveaux graphismes et le concept.
    Voilà ce que j’avais à dire 😉
    A+ !

  14. ramza a dit :

    Belle analyse, tout ce que tu me dis ne m’incite pas du tout à regarder plus loin la série !

  15. hugo a dit :

    Je n’aime au final pas vraiment cette nouvelle saga, mais on se laisse tout de même entraîner, mais sans doutes à cause de la “licence” saint seyia.

    Par rapport à l’original, je trouve qu’il y a des trucs vraiments mal fichus ou choquants : l’ajout des éléments (pokemon style, pfff) des chevaliers d’or renégats et, globalement, un gros problème disons… temporel !

    En effet, cette nouvelle saga commence au bas mot 15 ans après saint seyia; et durant ce temps, de nouveaux saints d’or (et d’argent visiblement) ont pu sans problèmes être “recrutés” mais pas de nouveaux saints de bronzes ? Giki et Ichi ne semblent pas avoir autant vieillis et ils ne sont pas du tout montés en puissance durant ce laps de temps…(pire ichi a clairement régressé…)

    Ne parlons même pas de la situation de Shyriu et son fils, qui est totalement débile et du cup du ninja saint et ses jutsu (après pokemon pour les éléments, on prend là encore des idées chez la concurrence… à quand un saint élastique ou avec un katana et un bankaï ? xD)

    Bon point cependant je trouve : les joyaux pour appeler les armures plutôt que de porter des coffres dans le dos, très bonne trouvaille

  16. regulus59000 a dit :

    fan absolu de la série depuis 20 ans (pour dire j’ai tous les mangas et lost canvas, next dimension, saint seiya G ,figurines , etc… ) et je trouve la série inférieure à lost canvas pour le graphisme mais le genre évolue et j’attends de voir une vraie suite:saura t’on comment seiya a survécu à Hadès (version tenkai hen joso mais dans ce cas comment a t’il survécu à Apollon ??ou version next dimension où faut savoir si Kurumada va enfin se remettre au taf et nous sortir le tome 5 pour la suite !!!)
    pis ensuite pour terminer la critique et passer aux bons points faudra aussi me dire d’ou viennent les gold saints ?? d’une maison de retraite ? on a même pas vu Kiki du bélier et ils vont sans doute le zapper purement et simplement ( ds l’épisode 4 ils disent qu’il n’y a que deux chevaliers d’or et on les a vu dans l’épisode 10) bref c’est du saint seiya pur jus pleins d’incohérence mais j’aime malgré tout car l’histoire reste bonne et je regarde la suite car l’histoire renouvelle le genre par rapport aux mangas

  17. Garyus a dit :

    Merci pour cette critique Paoru!
    On est effectivement trop vieux pour ces conneries tous ici! Mais comme des vieux on aime bien critiquer la nouvelle génération.
    Et je vois que certains ici s’en donnent à coeur joie! Et y’a de la matière!!
    J’ai lâché à l’épisode 7 et je ne sais pas pourquoi je ressens le stupide besoin de me remettre à regarder cette bouse!
    Par contre, un point où je ne vous suis pas, c’est sur les graphismes…Ok Shingo est mort et son style avait peut-être un peu trop vieilli mais bordel c’est quoi ce chara design en mousse?
    On se croirait retourné au temps dans les années 70! C’est immonde ces armures qu’on dirait que c’en est même pas! Ca porte bien son nom ce “Cloth” du coup. On dirait du tissu. Quelle tristesse…Après la qualité de Lost Canvas, la pilule est dure à digérer…
    Sinon pour le reste, passons. Effectivement, le public visé n’est plus le même. On a trop vieilli les mecs. Place aux djeun’s!
    M’enfin bon faire un gros doigt aux fans juste pour attirer ceux de Naruto, je suis pas sur que ça soit une stratégie gagnante. Je préfère de loin un bon Shippuden!
    Et puis au moins, ils auraient pu appeler ça Saint Koga. Parce que SSeiya ça fait venir les fans mais vu comment ils sont traités…

  18. kitt a dit :

    garyus a tout resumer

  19. Shany a dit :

    Bha, j’ai 25 ans donc je suis né avec la première série en gros (en gros). Et là franchement c’est plus du viol de licence, je ne saurais nommé cela. Mais bon tout à déjà été dis, à part peut être deux ou trois petit point de rien du tout.

    1: la voix de Koga, mais donner lui un mouchoir à ce pauvre gamin.
    2: Mais il est ou le charisme du héros. Même si Seiya recevait quelque moquerie hors moment critique, quand c’était le time battle tout le monde le suivait et l’écoutait, il avait un pu…. de charisme (excuser mon langage). Là limite j’ai l’impression que le héros à chaque foi qu’il va nous servir de l’héroïsme pur jus, ce n’est que pour mieux nous décevoir et ce faire reprendre par tout le reste de l’équipe.
    3: Le masque des chevaliers femme, Marin en portait elle était chevalier d’argent et en démontait pas mal, shina en portait et de même c’était du high level (d’autre dont je me rappel plus le prénom évidemment). Pourquoi la gamine qui porte l’armure de Marin est une emmerdeuse d’égocentrique qui pense que porté un masque est dégradant. Surtout qu’à l’époque en aucun cas cela ne paraissait sexiste ou misogyne, n’oublions pas que le second personnage principal c’est saori (déesse), que Seiya doit son célébrissime coup de poing de pégase de Marin et j’en passe des meilleurs. En plus elle remet justement en cause la force d’esprit de toutes les précédentes chevalier femmes à avoir porté le masque. Et une dernière chose, je trouve que lorsqu’on voyait le visage de Shina (les rares foi) sans sont masque je la trouvais infiniment plus belle que cette gamine (désoler pour le terme) et évidemment marin et shina (et les autres)étaient bien plus charismatique.

  20. ramax a dit :

    Mon avis est plutôt mitigé mais pas aussi critique que les vôtres 🙂 et pourtant je suis vieux aussi ! Je trouve cette suite graphiquement inégalé et effectivement je n’aime pas le design des armure, surtout après les efforts sur la série Hadès et le superbe Lost Canevas. Je trouve cette suite un peu bâclé, mais elle reste quand même largement regardable et certain épisodes mon offert les frissons que j’ai eu lors du premier épisode d’Hadès ! j’en suis à l’épisode 19, tous ne m’ont pas donné autant de plaisir mais j’ai hâte de voir la suite

  21. Sucker Punch a dit :

    sérieux saint seiya omega je me suis dit pourquoi pas faut regarder et pas qu’un peu si tu veux te faire un avis ,aujourd’hui j’ai un ulcère saint seiya premier du nom avait des défaut faut pas se mentir mais il y avait du travaille (sanctuaire classe,le HS Asgard génial)et pourquoi les personnages avait une psychologie;la zéro chevalier d’or tous des traitres tu sait pas d’où ils sortent,de plus si je me souvient bien les armures avait leur conscience la rien,seya et les autres en avait chié pour arriver au niveau,là boum ils deviennent fort direct,et seya en chevalier d’or OK mais et l’armure céleste on zap,OK la nouvelle génération a droit a son saint seya;mais il se moque d’eux vue le niveau,complétement déçu dommage.

  22. gaovangao a dit :

    En tant que “vieux” qui a grandi avec Seiya(r) et toute la bande, je pourrai ecrire pendant des heures sur les incoherences absolues entre cette série et l’originale, mais il faut avouer que Kurumada nous y avait deja habitue avec la serie hades (selon Aioria, on ne peut utiliser que ses jambes pour traverser le sanctuaire… ha bon? pourtant, Shun, Hyoga, Ikki, et Shaka pour ne citer qu’eux l’on fait…), mais bon.
    Voyons cette série en tant que nouvelle série… Bon, le shonen avec le graphisme de magical doremi, ca pique les yeux. Serieusement, ils ont des yeux qui font 3 fois la taille d’une tete normale. Etant des saints, ils sont censes avoir des armures… de broze, d’argent ou d’or, qui sont tous les trois des metaux. Quelqu’un peut il m’expliquer pourquoi alors ces armures bougent avec le vent? (Koga dans un des premiers episodes), et pourquoi elles sont couvertes de tissu? Si c’est pour faire ca, autant les reclasser en coton, satin et soie. Et franchement, les designs ne sont vraiment pas recherches (il n’y a qu’a voir les armures d’or, elles n’ont aucun detail). En resume, sans etre vraiment mega moche, il n’y a absolument rien d’exitant la dedans, c’est au mieux tres moyen.
    Parlons animation: c’est pauvre. On note beaucoup de copier/collers et de repetitions dans l’animation. Certes, c’est du travail de novice, mais on a vu des novices faire mieux.
    Les personnages: Un ninja en costard qui sait tout mieux que tout le monde… on baigne dans le cliche la. Ce qu’on fait d’ailleurs pour un grand nombre de persos. Les heros sont tout droit sorti d’un manuel de base du shonen… Il faut le hero fonceur, la tete brulee, la fille courageuse, le sage qui sait tout, et le coeur tendre…
    On nous parle de cosmos avec des elements, et ce des l’episode 2, ce qui contredit totalement ce qui a ete dit par Shaina dans l’episode precedent… (Mais bon, c’etait pour faire le flashback sur la serie originale, on va pas en plus leur demander d’etre coherents). On nous parle d’un cycle de domination des elements, seulement aucun combat ne respecte ca… ils se foutent juste joyeusement sur la tronche avec des attaques pas tres recherchees ni tres esthetiques… Bref, les elements sont la, mais la domination n’est la que pour la deco…
    Le scenario au moins n’a pas du prendre beaucoup de temps a ecrire. On croise saint seiya avec n’importe quel RPG (il faut parcourir le monde pour detruire les cristaux des elements pour aller taper le mechant central et sauver athena en echappant aux silver saints).
    Au final, on se retrouve avec un anime purement commercial, sans aucune profondeur de travail, techniquement pauvre, sans originalite aucune, bref j’ai vraiment l’impression de voir ce que donnerai l’application pure et simple d’un guide “comment faire un shonen”…
    Et en tant que fan de saint seiya (que j’ai beaucoup critique aussi, il y a enormement de points negatifs), je dirai que c’est le pire anime qu’il m’ait ete donne de regarder…

  23. Griffon a dit :

    Je suis un vieux con qui a adoré regarder les chevaliers du zodiaque au club do malgré la censure nous privant parfois de bonne moitié d’épisodes, je vais pas parler ici des incohérences scénaristiques et mythologfique, ca reste un dessin animé qui est juste là pour le fun et je me prends pas la tete comme certain avec des détails de cet acabi. J’ai découvert donc Omega, un renouveau qui sent bon, ca change, c’est vrai, et j’ai aimé, dans un autre style que le premier du genre.

    Longue vie à cette suite ! que j’apprècie, meme si j’ai 40 ans.

  24. ramza a dit :

    Griffon te voilà donc l’exception qui confirme la règle 🙂

  25. manigoldo a dit :

    C est une honte ce manga un design made in yugiho ça ne ressemble plus à des chevaliers mais limite des héros en tutu, un scénario qui frise la catastrophe et des persos qui manque de charisme.Dans un sens ça fonctionne,c est sur on est dans la génération pokemon et compagnie donc pas beaucoup de risque à craindre. une véritable déception contrairement au lost canvas dommage qu il n y ai pas de suite. après mûres réflexion c est à l échelle mondiale qu on aime prolonger la merde plutôt que les bonnes séries tel que lost canvas

  26. Saint Seiya ver. Ω | ~Alsea Blog Side~ a dit :

    […] un article amusant par un fan désabusé et les commentaires, sur paoru.fr […]

  27. Big_Jozz a dit :

    “Soupir”

    Saint Seiya Omega : J’avoue avoir bavé quand j’ai appris que cette série raconterait une suite tant attendue à la série première du nom. J’ai donc attendu que plusieurs épisodes sortent et je les ai enchaînés. On pourra me traiter de nostalgique et de subjectif, mais je viens de me refaire l’intégral de la saga originelle après avoir vu Omega..

    Omega est une grosse, très grosse déception.
    Commençons par ce qui choque dès le début : Le design.
    -> Malheureusement depuis l’utilisation d’ordinateur dans les processus du dessin animé en général, les artistes ne se foulent plus la main. C’est malheureux mais le design est simple et simpliste, parfois c’est même baclé. ( Il suffit de voir toute la scène de combat entre Eden et Mycénée vers l’épisode 35, c’est AFFOLANT. ) Comme l’ont dit d’autres avant moi, les armures n’ont aucun détails et ne ressemble nullement à du métal, cela étant du à l’abscence des effets d’éclairage ( ombre, brillance ) qui étaient présent dans la série originelle.
    D’ailleurs, je crache sur Omega, mais the Lost Canvas, lui, est très bien fait !
    Au passage, le Character design de MARS est purement ridicule. Aucun charisme n’émane des personnages et surtout pas de lui. Avec ses long bras et sa flamme sur la tête on dirait un pokemon.. Enfin, on tombe dans le cliché avec le ninja savant avec ses lunettes qui brillent dans le noir, la fille téméraire toujours plus sérieuse que les mecs, le Koga très insolent et surtout très stupide et son pote qui doit le ramener à la raison tout le temps.. Franchement c’est très très très très très lassant.

    Univers :
    Bon, voilà qu’on nous parle d’Elements, j’ai tout de suite trouvé ça très cheap, surtout qu’à part celui des ténèbres et celui de lumière, les autres ont l’air d’être parfaitement inutile.
    Voilà aussi qu’on nous parle de NINJA et de JUSTSU. J’ai cru vomir quand j’ai vu ce ” ninja ” utiliser tout ses jutsu et autres conneries tout droit sorti de Naruto ( Haruto fait même le coup de la disparition en laissant un morceau de bois derrière, le même que dans Naruto.. bref )

    Scénario :
    Là c’est le pompom, Athéna se fait encore enlever et est TOUJOURS aussi ( voir plus même ) impuissante qu’avant. Elle se fait simplement enlevé et ne peut jamais rien faire. Une météorite déclenche l’apparition des éléments, change les armures en diadème, etc.. Les chevaliers d’Ors sortent de NULLE PART ! La série, qui est cencé se passer environ 13-15 ans après l’Elysée si je ne me trompe pas, nous amène des chevaliers d’ors adulte ( voir vieux ) donc AUCUN ( sauf kiki.. ) n’étaient dans la série originelle, que ce soit en bronze ou en argent. Et en plus de cela, ils sont tous corrompu et ne soutiennent pas Athéna, incroyable.
    Ca fait mal aux yeux.

    Je préfère de loin the Lost Canvas, vraiment. Au moins cet épisode explique des choses, et est bien plus cohérent qu’Omega, alors qu’Omega se déroule 15 ans après SS et The Lost Canvas 243 ANS AVANT !
    Donc qu’on ne me dise pas que je ne suis qu’un simple nostalgique. Car the Lost canvas qui est une nouvelle série est bien meilleure. Omega c’est juste une bouse qui copie les codes des Shonnen actuel ( type Naruto ). D’ailleurs si il y a bien quelque chose que je reproche a the Lost Canvas c’est le parallèle Alone – Tenma / Sasuke Naruto. Mais à part ça c’est bien meilleur.

  28. Vitany a dit :

    Fan inconditionnelle de Saint Seiya de la première heure, je me devais de regarder cette nouvelle série, par curiosité en premier lieu… et bien, je suis mitigée, je trouve qu’il y a du bon et du mauvais (et comme je n’ai jamais vu Naruto, je me garderais de faire des comparaisons) :

    Points positifs :
    . le chara design a bien changé et personnellement, ne me dérange pas plus que ça. C’est plus frais que l’original (et ça avait quand même besoin d’un coup de balai si vous me permettez l’expression) et je trouve les armures assez stylées, bien que plus simples que le design original. De plus, faut pas oublier que la première série a plus de 20 ans et ça se voit… Sans compter que, même si j’apprécie beaucoup le manga, Kurumada était pas vraiment un virtuose du dessin ! lol Reste que, de tous points de vue, le meilleur chara design, manga et anime confondus, était Lost Canvas

    – n’ayant jamais pu supporter Seiya et Saori, je suis contente que les deux aient été virés ! lol Koga m’est un peu moins insupportable que Seiya, bien que je le trouve tout aussi stupide et tête brûlée. Les autres persos me plaisent bien par contre (Sôma, Ruhio…) avec mention spéciale pour Yuna ! quel plaisir d’avoir enfin un perso féminin dans la troupe de base de la série (ainsi que d’autres persos féminins importants par la suite, mais chuttt… je dirais rien d’autre) ! Ca fait du bien (grande fan de Shaina, j’attendais désespérément qu’on la mette en première ligne, attente jamais assouvie…). Et je suis également ravie que cette Yuna se rebelle contre la loi des masques, qui est quand même plus trop adaptée à l’époque moderne et relativement mysogyne (“si tu vois mon visage, je dois t’aimer ou te tuer…” pfff…)

    – un joli coup de fouet également pour l’introduction des éléments, que perso je trouve sympa, ainsi que pour le nouveau mode de transport des cloths (des cristaux plutôt que la grosse boîte encombrante et moche)!

    Points négatifs :
    – le chara design ! un peu trop enfantin, mais on comprend par la suite vu que de toutes évidences, ce Saint Seiya Omega s’adresse à un public plus jeune. Pour preuve, y’a pas beaucoup de sang (parce que dans la série originale, ils se vidaient de leur sang à chaque épisode !)

    – l’histoire reste très conventionnelle par rapport aux shôjos habituels, faudrait prendre un peu plus de risques pour la suite

    – aucun perso ne correspond à Shun (sauf Ruhio, un peu…) ! Shun a toujours été mon perso préféré car c’était un perso non-violent qui ne se battait qu’en dernier recours. Là, y’a pas vraiment d’équivalence, dommage…

    – Mars (pourquoi ils l’ont pas appelé Arès d’ailleurs ?!? ils avaient toujours utilisé les noms grecs des dieux avant…). Ce méchant n’a aucun charisme… déjà parce qu’il a pas figure humaine, alors que tous les autres méchants avaient un physique humain, donc ça aide pas… et puis, c’te grosse voix soi-disant menaçante qu’ils lui ont mise, plus les apparitions spontanées… en bref, un méchant raté à mon goût !

    Dans l’ensemble, je suis plutôt positive sur cette série et j’évite de trop la comparer à l’originale. Mais je reste agréablement surprise et j’avoue attendre la suite…
    Reste que j’espère quand même qu’ils vont étoffer un peu certains points laissés en suspens (les ellipses notamment, les anciens chevaliers d’or, etc…)

  29. ikki a dit :

    arretez lost canvas pour pour ses bebe saint parcque la ont pas loin de pokemon et de yugi ho ca sera sens moi ce coup ci

  30. Yuriko a dit :

    Bonjour a tous.

    Ce mangas j’ai jamais vue saint seiya oméga,

    j’ai une petit doute pour ce mangas je pense qu’il est nul,parceque les perssonage j’aime pas

    trop on dirait les gamin il resemble beaucoup seiya et shyriyu et yoga.

    Mais je préfère saint seiya hades-les chevalier du zodiaque-saint seiya the lost cavans.

    Je pense que seiyar et yoga et shyryu il ont 20 ans ou plus mais il ont pas 15ans ou 16ans

    c’est connerie et oublier du 15an et 16ans,penser que il sont 20ans ou plus,

    les chevalier d’or mon avie il ont 20-25ans ou 30-36ans ou plus.

    et oublier que il ont 14ans 13ans penser que il ont plus de l’age même les spectre il sont plus

    de l’age aussi il ont chacun des origine mais pas japonais japonais japonais.

    Merci de me faire confiance et bonne rêve a tous

    Princesse Yuriko brillante

  31. Killers35 a dit :

    Ayant 28 ans je suis un fan de la première heure, immense fut ma déception quand je vis le tout premier épisode, je ne vais pas parler du graphisme, tout à été dis, ni du fait que le scénario sent bon le réchauffé, ou encore comble de comble, les armures sortant d’un collier tel un pokémon. En résumé cette anime est un anime porno, car nous les old fans on se fait tous enculer

  32. jimmy a dit :

    pour ma part, le vrai problème c’est que la nouvelle génération n’a pas le charisme de l’ancienne … Kôga n’a pas le charisme de seiya, le fils de shiryu est plutôt pâle face à son père et eden n’est qu’une copie de ikki. Donc : vive la première série saint seiya

  33. ramza a dit :

    Pas mieux 😉

  34. Sylvain a dit :

    L’ancien saint seiya est adulé par rapport à la partie du sanctuaire. Notamment grâce au charisme des chevaliers d’or, et aussi par le fait que saint seiya, soit les chevaliers du zodiaque, ont été un des premiers japanimation (avec dragon ball).

    Après si on reste objectif, la version originale souffrait d’incohérences scénaristiques, des dessins inégales (c’est beau par parties, mais certains épisodes sont baclés carrément. Regardez, ne serait ce que le passage avec le chevalier du poisson, c’est flag le décalage). Elle était beaucoup plus violente qu’Oméga aussi. Mais ce point était exagéré, genre le mec qui a le crane ouvert, une fractures de la jambe, qui perd 5l de sang, et qui se relève ?

    Oméga est une très bonne série, cohérente, jolie, graphisme soigné. Ce même manga serait sorti en 90, ne me dites pas que vous n’auriez pas tous halluciné ?

    Ce que je reproche réellement à la série, c’est d’avoir copié de manière trop flagrante sur Naruto (les éléments, haruto comme par hasard un saint ninja, l’académie). C’est bien d’avoir essayé d’apporter du nouveau, mais il aurait été mieux d’imaginer quelque chose de propre à la série.

  35. ramza a dit :

    Y a du vrai, il y a beaucoup d’affect et d’idolation vis à vis du sanctuaire, ce qui brouille forcément les cartes.

  36. Jonathan a dit :

    Cette serie n’a aucune personnalité on prend les choses qui on marché on mix tout a la sauce saint seiya et puis voila. la serie original n’est pas parfaite mais avec le recul rien n’etait parfait dans les années 80 90. e puis surtout je suis pas la cible de ce mangas… du coup Je suis DEGOUTE alors que j’avais kifé last canvas …

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.

commodo justo elementum dapibus mattis porta. luctus libero.