Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Studios Bones, une décennie marquante. Épisode 5 : Scrapped Princess & Rahxephon (bis)

scrapped princess

Suite du dossier avec l’année 2003 qui fut l’occasion pour le studio Bones de se lancer dans une nouvelle série, Scrapped Princess, et de poursuivre l’aventure Rahxephon le temps d’une OAV, d’un film et même d’un jeu vidéo. C’est parti pour ce nouvel épisode, bonne lecture !

Scrapped Princess

C’est donc à l’héroic-fantasy que le studio s’attaque, avec une série de 24 épisodes : Scrapped Princess. Cette œuvre est basée sur une série de 13 romans écrits par Ichiro Sakaki et illustrés par Yukinobu Asami, aka Nakayohi Mogudan, un auteur de dojinshis pour adultes (comme vous pouvez le voir dans certains dessins du diaporama ci-dessous).

L’histoire est celle de Pacifica Casull, jeune fille de 15 ans née au sein de la famille royale du royaume de Leinwan. Mais selon la prophétie, elle doit devenir le poison qui détruira le monde le jour de son 16e anniversaire. Elle est alors jetée d’une falaise encore bébé, mais elle survit. Adoptée par la modeste famille Casull, elle est élevée avec ses frères et sœurs adoptifs – Shannon l’épéiste solitaire et Raquel la magicienne maternelle – qui deviennent ses protecteurs. Mais que se passera-t-il vraiment le jour de son 16e anniversaire ?

Voici l’opening de la série, pour vous faire une première idée :

Diffusée d’avril à octobre sur la chaîne Wowow, cette série mise avant tout sur la narration avec un scénario solide signé Reiko Yoshida (scénariste sur de nombreux animes comme Le royaume des chats, School Rumble, Romeo X Juliet). Commençant en pleine fantasy, la série s’oriente progressivement vers un mélange de science fiction et de post-apocalypse. La réalisation, confiée à Soichi Masui (au storyboard sur Rahxephon et Angelic Layer), est d’un excellent niveau, une fois de plus. On signalera enfin Masumi Itō (aka Hikaru Nanase) à la composition.

En France la série est publiée par IDP, et les génériques sont mêmes chantés par la directrice de la société, Valérie Uzan (oui voilà, la même que dans l’affaire Goldorak). Au Japon un manga est également adapté de la série, en trois volumes.

Cette série animée connaît un succès honorable, même si beaucoup de personnes s’avisent de dire qu’un format de 52 épisodes aurait permis d’exploiter entièrement son grand potentiel. Bones n’est sans doute pas encore prêt à passer le cap d’une production si longue et assez compliquée, comme l’explique monsieur Minami : « La production d’une telle série est vraiment longue et représente beaucoup de travail, il arrive donc souvent qu’une série de ce genre finisse coupée en deux de nos jours. De plus, les sponsors sont peu souvent partants pour financer des projets aussi longs ».

Il faut savoir qu’au Japon une série ne peut être produite sans le financement d’un sponsor comme une chaîne de télé payante tel que Wowow, ou en exploitant comme Bandai le filon des produits dérivés comme les figurines ou les adaptations en jeux vidéo. Et pour finir sur Scrapped Princess, voici l’ending de l’anime.

Rahxephon : quand y en a plus, y en a encore !

En attendant, et pour répondre au succès de Rahxephon, un film (Pluralitas Concentio) et une OAV sont produites. Izubuchi est toujours aux manettes, mais ces opus seront également produits par Tomoki Kyoda, qui avait fait ses preuves lors de la série TV (épisodes 16, 19, 22 et 26).  La majorité du staff de la série se retrouve sur le film, distribué par la Shochiku.

Rahxephon le film

Cet opus débute par un prologue contenant quelques scènes inédites puis il résume la série et s’achève sur un nouvel épilogue. Sorti en avril 2003, ce film rencontre un succès mitigé, les néophytes lui reprochant essentiellement un manque de cohérence.

En France ce film est sorti quelques années plus tard chez Dybex, tout comme l’ a été l’OAV, réalisée par Tomoki Kyoda. Cette dernière est une sorte de spin-off très courte (15 minutes !) de la série TV et sort le 7 août 2003, tout comme le jeu vidéo Rahxephon sur PlayStation 2, édité par Bandai, avec la participation du studio.

Rendez-vous au prochain épisode, nous parlerons de Fullmetal Alchemist !

Dossier Bones, une décennie marquante :

Épisode 1 : les débuts…

Épisode 2 : Escaflowne The movie & Hiwou Senki

Épisode 3 : Angelic Layer & Cowboy Bebop

Épisode 4 : Rahxephon & Wolf’s Rain

Épisode 5 : Scrapped Princess & Rahxephon (bis)

anime manga aggregator sama Sama It!


Un commentaire pour “Studios Bones, une décennie marquante. Épisode 5 : Scrapped Princess & Rahxephon (bis)”

  1. 7plumes » Blog Archive » Studios Bones, une décennie marquante. Épisode 5 : Scrapped Princess & Rahxephon (bis) a dit :

    […] Retrouvez l’article complet sur Paoru.fr […]

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Le blog de gally

Paperblog http://www.wikio.fr

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.