Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Gate 7 : CLAMP est de retour !

Gate7 CLAMP

Voilà déjà quelques temps que je voulais me remettre à chroniquer quelques bons mangas pour le blog, histoire de vous proposer des lectures estivales. On commence avec un titre dont on a tous entendu parler, Gate 7, le dernier manga des studios CLAMP, sorti chez Kazé Manga.

RG Veda et Tokyo Babylon étant en bonne place au sein de mon panthéon, j’apprécie depuis plusieurs années XXX Holic mais j’avoue avoir décroché de Tsubasa Chronicle au bout d’une douzaine de volumes… Et il faut que je me procure Kobato, même si celà ne fait pas partie de mes priorités de lecture.

Ce nouveau titre m’a donc logiquement intrigué, surtout qu’il signe le départ de ses auteurs de la Kodansha et leur arrivée chez la Shueisha dans le magazine JUMP SQ… Voici un premier avis… Bonne lecture !

Il était une fois, à Kyoto…

Gate 7 CLAMP Chikahito Takamoto a toujours voulu voir Kyoto : son art ancien, ses autels, ses temples… Tout l’attire dans cette ville synonyme de tradition nipponne. Mais sa première visite va lui réserver quelques surprises.

Au détour d’un temple il se retrouve face à des créatures surnaturelles et 3 magiciens… Pour couronner le tout le voilà au beau milieu d’une dimension parallèle dans laquelle aucun humain normal n’est censé poser les orteils. C’est d’ailleurs ce qui intrigue Sakura et Tachibana, deux magiciens du clan Ura-Shichiken. Qui est cet humain capable de traverser les dimensions sans efforts, de voir les Onis et sur lequel les sortilèges ne semblent pas avoir d’emprise ?

Néanmoins, si Chikahito n’appartient à aucun clan répertorié, la jeune et troublante Hana semble tout de même le connaître… Ou du moins le reconnaitre. En effet, la troisième membre de l’Ura-Shichiken dit avoir trouvé en lui son double. Il est comme elle, c’est à dire “rien”… Mais qu’est-ce que cela signifie ?

Un CLAMP mystique à souhait

Comme elles ont déjà su le prouver par le passé, les CLAMP semblent faites pour jouer avec les religions et les légendes, qu’elles soient japonaises ou plus généralement asiatiques ou orientales. Dans Gate 7 on retrouve dès le premier chapitre les mélanges de magie et d’ésotérisme qui ont fait leur succès à travers Tokyo Babylon, X et Magic Knight Rayearth. Les sorts élémentaires se combinent à des dimensions parallèles aux allures de kekkai et les monstres aux noms étranges rappellent les esprits provenants de pensées humaines ou d’une nature mécontente. Une Oni est même de la parti pour ce premier opus.

Les CLAMP

Ces pouvoirs fantastiques sont dans les mains de protagonistes dont le chara-design est un modèle du genre : costumes aux influences shinto, habits traditionnels ou plus casual mais toujours dans un grand soucis du détail… Ce premier volume est un défilé de mode qui vaut presque son achat à lui seul.

Dans sa globalité, le graphisme est remarquable et d’une finesse épatante. Avec une vingtaine d’années de carrière il est très plaisant de constater que le style des mangakas évoluent toujours dans le bon sens. Petite originalité à signaler pour Gate 7 : les décors. Si certains sont classiques, de nombreuses rues et bâtiments de Kyoto sont issus de photographies incrustées en fond de planche, à l’image de ce que fais parfois Motoro Mase dans Ikigami, au début de ses chapitres. Le réalisme qui s’en dégage favorise l’immersion et nous donne envie d’aller visiter les lieux alléchants de la cité japonaise. Si jamais vous appréciez le hareng, il vous sera ainsi très difficile de résister à l’envie d’un bon Nishin Soba…Miam !

Ce nouveau CLAMP tirent donc des ficelles déjà utilisées maintes fois mais maniées avec une délicieuse expertise. Gate 7 est donc un CLAMP pure souche mais pas de lassitude et on se laisse très facilement prendre au jeu, grâce à un univers qui met pour l’instant l’eau à la bouche.

Hana Gate 7 CLAMP

Destinéééééés, nous étions tous les deux destinés…

Autre habitude de CLAMP auquel ne déroge pas Gate 7 : le mystère autour de la destinée de ces personnages et notamment celle de son personnage principal, Chikahito. Adolescent normal par excellence, bien qu’un brin émotif et un tantinet baka sur les bords, il est très vite pointé du doigt comme celui qui a LE potentiel, qui peut changer la face du monde, qui a un pouvoir unique, qui pourrait poster un colis à la poste sans qu’il y ait la queue… Un être aussi énigmatique qu’improbable, donc.

GATE 7 CLAMP

Vous comprendrez à mon humour douteux que je me moque (gentiment) de ce stéréotype CLAMPesque, celui la même autour duquel va tourner les sempiternels “Non c’est impossible“, “Mais c’est le…“, “Si seulement il pouvait…“, et autres phrases malheureusement inachevées. On apprend pour l’instant qu’il est une sorte double par le truchement de la mignonne et peu affable Hana, mais il est peu probable qu’on en apprenne davantage pour l’instant, à moins que les mangakas nous la joue histoire courte… Cela dit ce serait étonnant de la Shueisha maintenant qu’ils ont ferré la poule aux oeufs d’or, mais impossible de savoir ce qui a été négocié en coulisse, donc l’avenir nous le dira.

La fameuse Hana et les personnages secondaires qui accompagnent Chikahito sont heureusement plus charismatiques : Sakura, aussi nonchalant et calme que séduisant et Hidetusgu, le schizophrène au sourire qui inquiète plus qu’il ne rassure… une nuance d’ailleurs dessinée avec talent.

Pour finir, ajoutons que les CLAMP ont aussi de l’humour et qu’elles savent le distiller de manière continu dans leur récit, à travers une Hana qui possède certainement un chromosome ou deux de Mokona (Magic Knight Rayeath).

GATE 7 en couverture du Jump SQ

Gate 7 est un manga de CLAMP, aucun doute là dessus, et il démarre plutôt bien. Univers mystique recherché et accrocheur, coup de crayon fin et détaillé, chara-design unique et plein de classe, destinée pour l’instant énigmatique, une touche d’humour… La checklist des amateurs du quator est au complet, mais sans niaiserie ou excès de bons sentiments. La noirceur et la dramaturgie qui a hissé Tokyo Babylon, X, RG Veda aux statuts d’œuvres mythiques est-elle présente pour autant ? Ça, c’est la suite qui nous le dira 😉

Visuels : © 2011 CLAMP All Rights Reserved.

anime manga aggregator sama Sama It!


6 Commentaires pour “Gate 7 : CLAMP est de retour !”

  1. chibinanou a dit :

    HOHO 🙂

    Bonne chronique, de toute manière étant une grosse fan de CLAMP, il est normal que toute critique soit bonne LOL.

    Par contre petite correction ou ajout.

    Tu parles des personnages secondaires, mais tu parle de “Sakura, aussi nonchalant et calme que séduisant et Hidetusgu, le schizophrène au sourire qui inquiète plus qu’il ne rassure”
    Presque sauf qu’il y a
    – Tachibana, qui est le brun calme et séduisant (mais affreux au reveil)
    – Sakura le grand blond
    Quand a Hidetusgu il s’agit du propriétaire qui est en effet shizo avec un sourire a faire peur.

    Voilà,
    Bref je ne connaissais pas ton style d’écriture mais j’aime bien 🙂

  2. Gate 7 : CLAMP est de retour ! | 7plumes a dit :

    […] Lisez la suite sur Paoru.fr […]

  3. ramza a dit :

    Bonjour chibinanou,

    Ravi de voir une fan de CLAMP sur le blog ^__^

    En fait je n’ai pas parlé de Tachibana car il est pour l’instant en retrait, tant ds sa personnalité que dans l’histoire. Et il n’est pas si calme que ça, plutôt froid et même énervé par moment, devant la nonchalance de Sakura par exemple. On verra donc ce qu’il vaut dans les tomes à venir !

  4. ZGMF Balmung a dit :

    Un avis sur ce premier tome bien intéressant.

    Je le rejoins sur pas mal de points, notamment sur l’aspect visuel de très haute volée !
    On peut aussi apprécier que l’héroïne de Gate 7 diffère de ce que Clamp nous a très souvent habitué. Hana n’est pas une Sakura-like – et là c’est un grand fan de Sakura de TRC et de CCS qui dit ça XD – ce qui j’avoue a titillé ma curiosité.

    Sur l’histoire, j’attends un peu pour juger, je n’ai pas eu le déclic’ qui me ferait dire “ce manga sera génial !”, mais plus une lecture qui fait dire : “il y a beaucoup de potentiel avec ce titre !”.

    De toute façon, c’est signé Clamp… Mon cerveau fonctionne différemment dans ce genre de cas. Oho~

  5. manga mania a dit :

    Heu… Qu’est-ce que ça veut dire “ura-shichiken”??^^’

  6. ramza a dit :

    Bonne question ça, je sais juste que c’est le nom de l’organisation mais c’est tout !

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Culture Guu

Paperblog http://www.wikio.fr

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.