Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Run day Burst : shōnen old school par Yuko Osada

RUN_day_BURST_1Dans la liste des auteurs dont j’achète les œuvres les yeux fermés, il y a Yuko Osada, talentueux mangaka qui a un véritable don de la mise en scène et qui excelle dans la représentation de la vitesse. C’est donc avec plaisir que j’ai pu chroniquer son dernier titre, Run day Burst, pour Total Manga.  Ce titre, publié aux éditions Ki-oon, mélange course de voiture et road trip, personnages typés et de l’action comme s’il en pleuvait. Tout ce qu’il faut pour faire un bon shōnen.

Pour découvrir les premières pages du manga et son histoire, je vous invite à lire la preview sur le site de l’éditeur Ki-oon ou le résumé sur Total Manga.

Yuko Osada : en quête d’aventure

Si le nom du mangaka ne vous dit rien, c’est que vous êtes passé à coté de ces cinq dernières œuvres publiées dans l’hexagone : MAGARA, Gear Rally, Toto, La Légende de Raoh ou encore C [si:] qui a remporté le JE Award du meilleur shōnen en 2007.

Né en décembre 1975, Yuko Osada fait ses débuts en 1996 avec MAGARA dans le Weekly Young Magazine de la KODANSHA. Ce premier recueil, même si le trait y est encore à ses balbutiements, définit assez bien le style du mangaka : vif et passionné, amoureux des courses-poursuites et d’aventure.

Douze années et dix mangas plus tard, le style s’est affirmé et l’énergie demeure intacte, comme le prouve son nouveau titre RUN day BURST, dont la publication a débuté en 2008 dans les pages du magazine Monthly Shōnen Gangan (SOUL EATER, HEROMAN) de l’éditeur nippon Square Enix.

À fond la caisse !

Dans le premier tome français, paru le 12 mai, on retrouve tous les ingrédients du shōnen d’aventure : de grands territoires à explorer, une course épique et un jeune homme plein de rêves.

Yuko Osada se lance donc dans ce qu’il fait de mieux en démarrant son histoire sur les chapeaux de roues. Avec quelques dizaines de pages, il met en place son intrigue et ses personnages et parvient à réveiller la soif de conquête qui sommeille en chaque lecteur de shōnen.

RUNdayBURST_planche1 copie RUN day BURST_planche2 copie RUNdayBURST_planche3 copie

Plutôt que de parler à l’intellect de ce dernier par un synopsis complexe ou des personnages mystérieux et alambiqués, Yuko Osada propose un univers simple, mais où tout semble possible. Puis il fait appel à notre instinct d’aventurier pour nous inciter à traverser ce monde, en roulant à tombeau ouvert bien entendu.

Les scènes de poursuite sont l’un des éléments clés de l’engouement que suscite ce premier opus. Un exemple parmi d’autres : le départ de la course… Les effets de vitesse, explosifs, sont accompagnés par une mise en scène très travaillée où s’enchaînent de petites cases qui accélèrent le récit et des plus grandes qui ne manquent pas de souffle !

Un shōnen à l’ancienne…

Run Day BurstEn parfaite harmonie avec la narration, les personnages s’inscrivent à leur tour dans les stéréotypes du genre. Barrel est jeune, naïf, avide de la vie exaltante que semblent mener les grands hommes, à l’image du superhéros dont il est le premier fan. Trigger, le loubard au grand cœur, et Cylinder l’héroïne au caractère bien trempé, complètent ce trio typique du shōnen.

De leur tempérament à leur chara-design, les protagonistes de RUN day BURST sont aussi un hommage évident à un monstre sacré du manga : Akira Toriyama, une des grandes références de Yuko Osada. Quiconque a déjà lu Dragon Ball ne pourra s’empêcher de voir en Cylinder une Bulma en uniforme et il y a fort à parier que la liste de ces comparaisons pourrait s’allonger au fur et à mesure des prochains chapitres.

Néanmoins RUN day BURST s’inspire du manga des années 80-90 sans tomber dans le plagiat. Il s’agit plutôt d’un héritage assumé puis digéré et revisité, qui permet à ce titre de ne pas rougir de son côté old school, car c’est le meilleur sens du terme qui s’applique ici. Résultat : « Un grand bol de fraîcheur et de bonne humeur », comme le dit Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist) en apportant son soutien au titre sur la bannière du premier tome.

D’année en année toujours plus convaincant, Yuko Osada continue de tracer sa route à bord de ses petits bolides, aux cotés de personnages plein d’énergie. À travers RUN day BURST, il prouve que l’on peut faire un manga efficace avec des ingrédients simples et des stéréotypes assumés. Convaincu ? Alors rendez-vous sur la ligne de départ !

Visuels : RUN DAY BURST © Yuko Osada / SQUARE ENIX CO., LTD

anime manga aggregator sama Sama It!


≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.