Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

L’oeil du loup : le manga-curriculum de Yûji Iwahara

L'oeil du loupVoir ses anciennes œuvres publiées est généralement un signe de reconnaissance pour un auteur, couplé à la recherche mercantile de l’éditeur de la moindre parcelle de planche exploitable et a priori bankable. Il semble donc que Yûji Iwahara a trouvé son public. Depuis Le Roi des Ronces et Nekoten, Akata-Delcourt a choisi d’exploiter les anciennes œuvres de cet homme, que la maison d’édition qualifie “d’auteur polyvalent acclamé pour son trait inimitable croquant des personnages tantôt tendres, tantôt revenchards“.

Après Le monde de Misaki, voici L’oeil du loup, un recueil des premières histoires du mangaka. Le siècle de fer, le premier des 3 récits, est aussi le plus récent. On y suit les aventures d’une jeune fille, Masumi Sakai, qui désire protéger l’invention de sa mère, un véhicule de produire sa propre énergie motrice. Poursuivie par des forces gouvernementales, prêtes à tout pour mettre la main sur un tel objet, Masami mène une guerre sans répit pour sauvegarder son héritage.

Le serpent est une œuvre plus ancienne, où une lycéenne du nom de Satsuki vient d’emménager dans sa nouvelle ville avec son animal de compagnie, Piko, son serpent. Ce reptile risque de poser quelques problèmes pour se faire de nouvelles amies. Enfin, L’oeil du loup est l’histoire d’une revanche et d’une vengeance. Dans une ville rongée par les crimes et la violence, un homme et une femme ont décidés de faire justice eux-mêmes.

L'oeil du loup backPour tout ceux qui apprécient Yûji Iwahara, ce recueil est un excellent moyen de savoir comment cet auteur s’est construit, en tant que mangaka. Le siècle de fer démontre un goût prononcé pour l’aventure, Le serpent celui pour les animaux et L’oeil du loup son attrait pour les comics. Le graphisme de l’auteur, encore embryonnaire, possède déjà les gênes qui permettront l’expression de son talent : dynamisme du trait, regards expressifs, rondeur des visages, mise en scène cinématographique… tout n’est pas encore maitrisé mais cependant bien présent. Mais de là à dire que ça fait de L’oeil du loup un bon manga, c’est autre chose…

Malgré l’intérêt de ce manga-curriculum, Le siècle de fer est une histoire totalement inachevée, à l’image de Nadia ou le secret de l’eau bleue qui se serait arrêtée au bout de 5 épisodes. Le serpent est une œuvre dispensable où il ne se déroule pas grand chose et où seul le trait de l’auteur nous emmène à terme. Enfin L’oeil du loup bénéficie de l’histoire la plus élaborée, est une copie de Batman et de quelques autres œuvres US. Bien copié certes, mais copié quand même.

Je déconseillerai donc à tout ceux qui ne connaissent pas l’auteur de débuter par ce recueil et de le réserver aux amateurs d’Iwahara. Il est intéressant graphiquement mais globalement peu convaincant pour un néophyte du mangaka. Commencez donc par Nekoten ou Le Roi des Ronces, clairement plus probant…

anime manga aggregator sama Sama It!


≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Le blog de gally

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.