Paoru.fr


J-Music

Oui, vous pouvez vous trémoussez comme Hyde, ou tout simplement balancer la tête, c'est permis ici !

Oricon #24 : cool, des nouveautés !

  • Sumo

C’est samedi… truuuuu truiiiii iiii-iiiiiiii ? Quoi vous n’avez pas reconnu la mélodie des vieux modems, bon ce n’est pas grave, puisque c’est Oricon ! Cette semaine le top 10 se renouvelle, avec 8 nouveautés, dont la moitié d’entre eux font leur première entrée sur Paoru. Vous avez également pu découvrir quelques nouveaux titres dans les places 30 à 10, sur la page Facebook du site.

Coté album, même combat. Le top fait le grand ménage et accueille 8 nouveaux arrivants, à l’image de son homologue single. La première place est attribué au groupe Exile, pour son album Fantasy qui cartonne avec plus des 300 000 exemplaires vendus. La seconde place démontre une fois de plus le goût pour la musique occidentale des japonais ces derniers mois. Si la J-Music s’exporte, la réciproque est donc réelle, et c’est le groupe Oasis qui le prouve avec son album Time Flies… Christina Aguilera, The Chemical Brothers et Lady Gaga, viennent confirmer cette tendance en se plaçant respectivement 6ème, 8ème et 10ème de ce top. La troisième place est attribué à Ekichi Yazawa, le rockeur dans la soixantaine, pour son album TWIST. Voila pour les albums, en route pour les singles !

En dixième position, présent dans le top pour la quatrième semaine, Arashi apporte la première dose de bogossitude de la semaine avec le titre Monster, vendu à 14 600 exemplaires cette semaine. Autre chute, en huitième place, celle des AKB 48, dont le titre estival Ponytail to Chouchou n’aura finalement pas tenu bien longtemps.

En huitième place, le groupe MUCC (ムック). Ce nom vous parle ? Logique, il fait parti du petit club des j-groupes venus se produire sur nos verts pâturages. Ce groupe de j-rock s’est formé en 1997 dans la préfecture d’Ibakari (au centre-est du Japon). A l’origine le groupe se constitue de TATTOO (aka Tatsurou) au chant, Miya à la guitare, HIRO à la basse et Satochi à la batterie. Le nom du groupe, décidé par Miya, provient d’un personnage d’un programme pour enfant, Ponkickies. Le groupe distribue deux démos et la troisième Aika,est finalement distribué par le label Mishitsu Neurose Records.

En 1999, MUCC réalise son premier live, ce qui n’empêche pourtant pas HIRO de quitter l’aventure, remplacé par YUKKE, un ami d’enfance de Miya. En décembre, le groupe sort enfin son premier mini-album, Antiku. Le début de la reconnaissance arrive en 2000, grâce à une interview dans le mensuel FOOL’S Mate. TATTOO reprend le nom de Tatsurou, et MUCC devient alors MUKKU. Il choisisse donc logiquement le 9 juin pour sortir leur premier single, Shoufu/Hai. En effet le 9 juin, 6/9 ou 69 , peut se lire mukku en japonais, et devient leur jour fétiche. L’année suivante, en janvier, sort le premier album complet du groupe, Tsuuzetsu. L’année sera également marqué par deux single, un remix de cet album et la sortie d’un autre mini-album, Aishuu, en décembre. A l’origine de la mouvance visual kei, MUKKU s’en éloigne progressivement, pour se diriger vers un univers plus glauque et plus sombre, moins tape à l’œil.

Voilà pour leurs débuts, et il reste encore beaucoup à dire, notamment, sur les concerts en France, mais je compte sur MUCC pour se hisser à nouveau dans l’Oricon et en dévoiler davantage. Pour les curieux et impatients, vous pouvez jeter un œil au site officiel français. Leur single de la semaine s’intitule Yakusoku, et il sert d’opening à l’anime Senkou no Naitoreido. Le titre est plutôt classique mais travaillé. Il  monte progressivement en puissance pour délivrer une belle mélodie. Voyez-vous même :

En septième position, le groupe UNICORN dépasse les 23 000 exemplaires vendus de leur dernier single : Hadaka no Taiyou. Ce groupe est en plein revival depuis l’année dernière. Initialement créé en 1986, les membres se séparent en 1992. C’est le single Wao qui relance leur carrière en février 2009. Malgré leur absence de  près de 20 ans, le groupe a marqué les mentalités grâce à un style bien a lui, créé au cœur des années 80. Alors que beaucoup de formations de l’époque  veulent se donner un style visuel ou encore tente un mimétisme US, UNICORN se contente de faire sa musique, avec une touche typiquement nippone, ce qui lui vaut l’amour du public nippon encore aujourd’hui. C’est d’ailleurs cette excellente ambiance, d’amoureux de la musique, que l’on retrouve dans leur ballade rock de la semaine. Sentez moi cette odeur d’été, cheveux au vent, à tailler la route sous le soleil !

Idoling!!! le groupe de jeunes demoiselles dont je vous parlais en début d’année, réussit un bon départ pour son nouveau single, Me Niha Aoba Yama Hototogisu Hatsukoi (qui veut surement dire quelque chose…), qui se classe sixième. Il se vend bien mieux que leur précédent titre, Sense of Wonder, à savoir 27 700 copies contre 17 100. Un top 10 moins serré leur ai peut-être permis d’accéder au podium. Ce sera peut-être pour la prochaine fois mais, en attendant, voici le clip :

Le haut du top 5 est occupé par un groupe qui attise ma curiosité et mets mes instincts moqueurs sur le qui-vive : voici un boys-band coréen les ami(e)s ! (Chacha, spécial dédicace ;)). Leur nom est Big Bang, ils font un mélange de hip hop et de RnB depuis leur début en 2006. Initialement composé de 6 membres, le jeune SO-1 a gentiment été poussé vers la sortie lors des débuts du groupe. Après plusieurs grands succès en Corée, notamment avec leur titre Lies, le groupe est venu se frotter au marché japonais en 2008. Leur single, Tell Me Goodbye (si seulement on pouvait !), n’a rien de follement original, mais leur clip d’auto-promotion en sépia mélange avec un anachronisme amusant les voitures, costumes et armes de la prohibition avec quelques montres, lunettes et bijoux complétements fashion… il manque un petit I-Pod pour bien faire. Bah, après tout, entre deux KYAAAA!! tonitruants, quelle fan pourra bien s’en apercevoir ?

Si vous lisez régulièrement ce blog… COMME vous lisez régulièrement ce blog,  vous connaissez déjà le quatrième de la semaine, le dernier single des VAMPS, aka Angel Trip, dont je vous ai déjà rabattu les oreilles dans cette news. Pour ceux qui n’aurait pas encore vu Hyde en blond sur le Facebook du blog,  voici tout de même le clip :

Alors qu’elles bouclent sans doute les derniers détails de leur venue en France, les Morning Musume prennent tout de même le temps de sortir un single, Seishun Collection, qui parvient à se hisser sur la petite marche du podium, grâce à ses 34 000 exemplaires vendus. Cela reste cependant bien loin de leur concurrente directe, les AKB 48, qui en vendent 10 fois plus, voire davantage. Cuite les Momusu ? Rendez-vous au JE pour juger par vous-même. En attendant voici le clip :

La seconde place est le nouvel épisode de notre saga “les anime s’installent dans l’Oricon”. Si le groupe fictif de la série K-On dominait les débats, les Girls Dead Monster de l’anime Angel Beats se défendent de mieux en mieux. Leur single Little Braver occupe cette semaine la seconde place. Et pour la première fois, le clip de ce single est en live, mêlé à plusieurs extraits de l’anime. Je vous laisse découvrir le résultat :

Le gagnant de la semaine est une gagnante, née en 1984 à Adachi, dans la province de Tokyo. Il s’agit de la jeune et jolie Kaela Kimura (木村カエラ) chanteuse pop-rock, mais aussi compositrice, mannequin et enfin présentatrice.  Elle s’est fait connaître comme idol, à partir de 2002, dans le magazine japonais Seventeen. Elle a ensuite présenté le show matinal Saku Saku sur la télévision nippone, de 2003 à 2006. C’est donc logiquement que son premier single, Level 42, servira de générique de fin pour cette émission. Après un premier album le 8 décembre, sa carrière décolle significativement lorsque son single Rirura Riruha est utilisé dans une série de publicité pour Vodafone. La face B du single, Twinkle fera également parti de la compilation Love for nana ~only 1 tribute~.

La chanteuse réalise sa première grande tournée en 2005, puis sort un nouvel album, Circle en mars 2006.  Elle signe également plusieurs collaborations, avec les Beat Crusaders, rejoint officiellement le groupe the Sadistic Mika Band’s en 2006. Son single, Ring a Ding Dong, joyeux et léger, est donc le gagnant de la semaine :

Et voilà, c’est finit pour cette semaine, on termine avec les chiffres single et album. Pour la petite surprise, elle a pris un peu de retard (préparation de Japan Expo oblige), mais ça arrive !

Le top single :
01. [N] Kaela Kimura – Ring a Ding Dong – 46 197
02. [N] Girls Dead Monster – Little Braver – 38 854
03. [N] Morning Musume – Seishun Collection – 34 122
04. [N] VAMPS – ANGEL TRIP – 31 518
05. [N] BIGBANG – Tell Me Goodbye – 31 293
06. [N] Idoling!!! – Me Niha Aoba Yama Hototogisu Hatsukoi – 27 707
07. [N] UNICORN – Hadaka no Taiyou – 23 439
08. [N] MUCC – Yakusoku – 19 485
09. [-6] AKB48 – Ponytail to Chouchou – 17 284
10. [-5] arashi – Monster – 14 620

Le top album :
01. [N] EXILE – FANTASY – 302 716
02. [N] Oasis – Time Flies… 1994-2009 – 59 348
03. [N] Eikichi Yazawa – TWIST – 55 619
04. [N] ONE OK ROCK – Niche Syndrome – 26 180
05. [N] Ayaka Hirahara – my Classics 2 – 13 826
06. [N] Christina Aguilera – Bionic – 13 667
07. [N] Masashi Sada – Yokan – 12 045
08. [N] The Chemical Brothers – Further – 11 879
09. [-8] BENI – Lovebox – 11 144
10. [-4] Lady Gaga – THE FAME MONSTER – 9 382[==] Inchangé, [++] Nouvelle entrée, [+x] Gagne x place(s), [-x] Perd x place(s)

anime manga aggregator sama Sama It!


Un commentaire pour “Oricon #24 : cool, des nouveautés !”

  1. Oricon #25 : quelques groupes en attendant la JE | Paoru.fr: PLUME, KWEEH & ROCK'N ROLL ! a dit :

    […] à la 5ème place, qui a permis toutes ses remontées. Plus vendu, mais en perte de trois places, Kaela Kimura cède sa première place de la semaine dernière, obtenu avec son single Ring a Ding […]

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.

ante. Donec dolor. quis accumsan libero. in consequat. dictum felis