Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Scantrad : la Shueisha met en garde

Je profite d’un peu de temps pour relayer une news de Total-Manga, qui me semble suffisamment importante pour qu’elle le soit :

La Shueisha, que l’on connait tous comme étant l’un, sinon LE, plus gros éditeur de mangas au Japon, vient de publier une lettre dans le dernier numéro de Weekly Shonen Jump à l’attention de ses lecteurs et des team de Scantrad. Quelques mois après la Kodansha qui s’était attaquée au site Mangahelpers, la Shueisha annonce officiellement son mécontentement suite au pillage de leurs œuvres sur Internet.

L’annonce est la suivante :

A nos lecteurs :
De nombreuses personnes publient injustement des copies de nos mangas sur Internet. Ces copies illégales ne vont pas en accord avec les sentiments des mangakas. C’est un détournement de leurs intentions de publication “Je veux que mon travail soit lu de cette manière”. Ces copies illégales sur le net, de ces oeuvres dans lesquelles les auteurs mettent leur coeur, ne blessent pas seulement les mangakas dans leur vie réelle, mais sont aussi contre la loi, même si réalisées avec de bonnes intentions. A chaque fois que nous découvrons ces “copies injustes”, nous parlons au mangaka et considérons avec lui une contre-mesure. Mais le nombre de personnes qui ne nous prennent pas en considération est énorme, et pour le moment, nous ne pouvons tous les gérer. Nous avons une requête envers tous nos lecteurs. Ces copies illégales sur Internet blessent profondément la culture manga, les droits des mangakas et même l’âme des mangakas. Veuillez comprendre, une fois encore, que tout ceci est contre la loi. Ainsi, les mangakas et Shueisha s’occuperont sévèrement de toutes copies illégales trouvée sur Internet. Nous demandons à nos lecteurs de continuer à nous soutenir.

– Weekly Shônen Jump, département éditorial

Cette annonce qui pourrait en faire sourire certains est pour l’instant prise très au sérieux par plusieurs teams de Raw, qui distribuent leurs scans de mangas originaux, la base des team de scantrads. Raw Paradise, l’un des principaux, vient d’ailleurs de fermer ces portes suite à cette annonce. D’autres continueront bien évidemment, et il faudra attendre des sanctions pénales pour que certains comprennent, je n’en doute pas, mais cette annonce confirme le désir des éditeurs nippons de se défendre, après un silence de plusieurs années. Espérons qu’ils proposent des offres internet rapides et de qualité en contre-partie. Pour rappel, ils ont d’ailleurs fait des premiers essais  avec Weekly Shonen Jump international.

anime manga aggregator sama Sama It!


5 Commentaires pour “Scantrad : la Shueisha met en garde”

  1. locogitatio a dit :

    Prévisible, maintenant est ce que ça va rester un simple coup de gueule ? Je pense pas, c’est pas innocent si ces même éditeurs commencent à s’implanter en France et d’autres pays. Le temps de la tolérance risque de bientôt se terminer.

  2. Moya a dit :

    Cela me parait normal que les éditeurs japonais commencent à réagir étant donné la part croissante que les ventes à l’étranger dans leur chiffre d’affaires et la stagnation/baisse de leurs ventes au Japon.
    Comme l’a dit locogitatio, leur plus grande implication de Shueisha et Shogakukan en Europe prouve que nos marchés les intéressent beaucoup plus qu’avant.
    Après, dans l’immédiat rien ne changera dans le monde du scantrad avec seulement une annonce de ce type, et puis malgré le téléchargement illégal j’ai l’impression que les ventes des gros hit (Naruto/One piece/Death Note…) se portent plutôt bien. A mon sens c’est plus le marché des animes qui pâtit de ce phénomène.

    Enfin, j’espère que l’arrivée d’éditeurs japonais en Europe va faire ramener les prix vers le bas, c’est un peu utopique mais c’est le moyen le plus efficace de vendre plus. 😀

  3. ramza a dit :

    Pour ce qui est de la différence anime / manga je suis d’accord, l’anime en souffre de manière beaucoup plus visible. C’est tout simplement parce que regarder un anime venant d’un pc ou d’un dvd il ya zero différence sur le plan du spectateur. Alors que pour le manga, beaucoup ont un amour du livre lui même et en plus c’est assez peu confortable de lire un manga sur un pc tout de même.

    Mais les choses évoluent, et c’est assez visible qd on se rend au salon du livre. Chaque année Sony propose un e-book de plus en plus performant et cette année beaucoup de sites web étaient là pour proposer de la lecture en ligne ou sur i-phone, des lectures dynamiques assez bien foutues il faut l’avouer, qui te présente la dite bd comme un mini-film… si moi un “vieux” trouve ça pas mal, je me dis que les plus jeunes, avec un bonne com, y fonceront tête baissée bientôt.

    Ce n’est certes que le début mais d’ici une dizaine d’année, qd ceux qui commencent à lire à l’heure actuelle, submergés par le numérique, auront le choix avec un livre numérique qui tient dans la poche et possède des centaines de mangas OU deux-trois livres lourd à porter… on peut se poser la question de ce qu’ils choisiront. Et s’ils choisissent le numérique, le scantrad aura alors tout le champ libre pour devenir une référence. D’où l’objectif pour des compagnies tel que Shueisha et Shoga et taper dès maintenant du poing sur la table.

    Pour compléter mon commentaire, je t’invite à aller lire l’avis d’un éditeur, Ki-oon là dessus, dans l’itw que j’ai fait d’eux l’an dernier. On en parle vers la fin : https://www.paoru.fr/?p=967

    Ca me fait penser qu’on a pas abordé ça en terme de chiffre, je leur demanderais dès que je les croise quel est le pourcentage de perte qu’ils estiment du au scantrad, ce serait intéressant de savoir.

  4. locogitatio a dit :

    ERRATUM (tu peux effacer le dernier commentaire 🙂 )

    Oui enfin tu remarqueras aussi que c’est un peu de la mauvaise foi puisque c’est le manga papier le plus prisé/dévellopé à l’heure actuelle, le scantrad ne dérange pas trop, car les éditeurs peuvent proposer ce qu’ils veulent avec la qualité qui va avec et en sachant que un fan raquera pour le dernier tome de naruto quoiqu’il arrive.

    Et comme tu le dis on va tout droit vers du tout numérique et là le scantrad ferait mal et rentrerait directement en concurrence avec ces mangas au format ebook. (une bonne trad en scantrad serait une catastrophe pour eux). Maintenant si le scan trad est un concurrent (déloyal) et si ça pousse ces éditeurs à plus se concentrer sur la trad (plus de papier d’impressions…..etc) et à l’excellence, pourquoi pas.

    C’est une question de pouvoir et de contrôle pas seulement de droits d’auteurs.

  5. ramza a dit :

    Tout à fait d’accord, pour un même média, la gratuité aura toujours une longueur d’avance. C’est pour ça que les éditeurs d’animes rament, car la numérisation des animes est devenu populaire bien avant qu’ils en réagissent. Je pense que pour le coup le marché du livre, et donc du manga, suit ça d’un regard beaucoup plus attentif… il faut dire que ça se fait aussi beaucoup plus lentement, l’historique du e l’objet livre n’ayant rien à voir avec celle du DVD.

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Plumes, le collectif j-blogueur
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.