Paoru.fr


Japon

Les dernières actus du soleil levant ou une énième loufoquerie nippone ? A vous de choisir...

Moratoire sur le thon : surprise made in Japan

Le moratoire sur le thon n’aura pas lieu. Telle est l’information qui est tombée, jeudi dernier, lors de la conférence de la CITES sur les espèces protégées, à Doha, au Qatar. Cette affaire que nous suivons ensemble depuis plusieurs semaines finit donc par une surprenante victoire diplomatique du Japon, qui a réussi à empêcher l’interdiction totale de la pêche du thon rouge en Atlantique et Méditerranée.

Le texte proposé par Monaco pour classer le thunnus thynnus à l’Annexe I – la plus stricte – de la CITES n’a pas obtenu le soutien de la majorité des deux tiers des Etats. Elle a été rejetée par 68 voix, contre 20 favorables et 30 abstentions. La seconde proposition, européenne cette fois-ci, qui prévoyait un délai d’environ un an avant l’inscription à cette annexe, a aussi été massivement rejetée (72 voix contre, 42 favorables et 24 abstentions).

Le Japon, qui paraissait pourtant acculé et en minorité face à l’Europe et les Etats-Unis, a trouvé une aide non négligeable dans les pays en voie de développement. La diplomatie nippone a mené un intense et efficace lobbying auprès de ces pays, gagnant les voies de la Tunisie, l’Indonésie, le Venezuela, le Chili, la Corée, ou encore le Maroc. Pour convaincre tout ce petit monde, la lenteur des Européens à ne faire qu’une seule voix et quelques accords obtenus de manière douteuses, notamment avec la Lybie, ne font pas tout. Le Japon a su trouver un argument, simple et efficace : ne pas saper l’autorité de la CICTAT. La Comission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’ATlantique réunit une cinquantaine de pays pécheurs, mais elle est depuis plusieurs années mal vue et considérée inefficace, à cause de son laxisme, qui a poussé plusieurs Etats à se tourner vers la CITES.

Mais les pays convaincus par le Japon pense que la CITES doit se borner à protéger des espèces emblématiques (éléphants, crocodiles, grands singes, etc.), sans se mêler de la gestion des ressources marines. Les grands pays pêcheurs préfèrent garder la main en laissant la gestion de ce genre de problème aux organisations régionales de pêche, où ils sont décisionnaires, comme la CICTAT. La crainte de mettre le doigt dans un engrenage qui verrait la CITES réglementer le commerce d’autres espèces marines l’a visiblement emporté.

Les regards sont désormais tournés vers la CICTAT, qui se réunit au mois de Novembre. L’épisode monégasque de la CITES forcera-t-elle la commission à se ressaisir, ou le succès des plus laxistes leur donnera-t-elle carte blanche ?

En tout cas du coté du Japon, c’est le soulagement qui domine. Des marchés de Tsukiji aux restaurateurs de Tokyo, voici quelques témoignages recueillis par TF1 suite à l’échec du moratoire sur le thon rouge.


Thon rouge : suite et fin de la saga sushi
envoyé par Paoru.
anime manga aggregator sama Sama It!


≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Partenariats


Journal du Japon
Le blog de gally

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Archives -/+


Copyright © 2019.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.