Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

Bilan manga 2012 : les premiers chiffres du Japon

C’est le weekend dernier que le site web de l‘Oricon a dévoilé son classement des ventes de manga (entre autres) au Japon. Comme chaque année le site propose deux classements par tome et par série, basés sur les chiffres de vente de manga de début décembre (2011) à fin novembre (2012). Le résultat cette année est un Top 50 de ventes par tome et un Top 30 par série.

One-piece-65-shueisha kuroko-no-basket-18-shueisha Naruto 61 Shueisha

Comme l’an passé je vous propose d’observer et d’étudier un peu ces chiffres, pour analyser la progression des best-sellers historiques, l’arrivée de nouveaux dans le top 10 et le départ d’autres. Nous nous intéresserons également à la répartition des succès entre éditeurs japonais et la transposition sur notre marché hexagonal. Avec un nouveau numéro deux surprise devant Naruto et un top 10 renouvelé pour moitié, les ventes de One Piece qui marquent un coup d’arrêt, de nouvelles têtes en shônen et seinen, et enfin une domination répétée de la Shueisha mais des challengers qui bougent…. Il y a de quoi dire !

Bonne lecture !

Top des ventes : les pirates, les ninjas et le haut du panier

Regardons le classement par série, basé sur celui de l’Oricon , qui a été établi sur les ventes du 21/11/2011 au 20/11/2012 au Japon. S’y ajoute une comparaison avec les chiffres de 2011. (Cliquez dessus pour agrandir).

Classement jp manga 2012 - Oricon

Commençons par le cas qui fait parler tout le monde depuis 3, 4 ans : celui de One Piece, qui est toujours le leader incontesté du monde du manga. Néanmoins les doutes que j’émettais sur la marge de progression des ventes du titre l’an passé étaient en fait largement sous estimés et la série a stoppé brutalement sa succes story en accusant une baisse de 38.2 % de ses ventes, un retour de plus de deux ans en arrière avec 23 millions et demi de tomes vendus.

Ventes de One Piece

Oh mon dieu One Piece ne se vend plus ??? En fait… Si. En 2011 les tomes 61 à 64 se sont vendus de 2.6 à 3.3 millions d’exemplaires (selon leurs dates de sorties dans l’année). En 2012 ? Regardez ci-dessous :

Top 50 ventes de manga au japon en 2012 par volumes

One Piece continue donc d’occuper le top 4 des ventes pour la quatrième année de suite. Rien ne se vend donc plus qu’un nouveau One Piece. La diminution globale des ventes est donc ailleurs, sur les tomes précédents. La conclusion est donc facile : la série recrute beaucoup moins de nouveaux lecteurs. Avec 11 millions de ventes réparties sur les nouveautés, on passe de 26 en 2011 à 12.5 millions d’exemplaire sur le reste de la série cette année. Or, avec 64 tomes au compteur, le nombre d’exemplaires vendus à chaque nouveau fan n’est pas négligeable, 15 fois plus profitable pour les chiffres de ventes que les achats des nouveautés. CQFD. Si la tempête One Piece qui a commencé en 2009 avec la diffusion du long métrage Strong World a été d’une puissance et d’une longévité exceptionnelle grâce à un arc narratif qui a conquis tout le monde, le point haut des ventes est dorénavant derrière nous.

ao-no-exorcist-09-shueishaReste à savoir si le taux de nouveaux lecteurs de One Piece ne va pas continuer à baisser car il reste encore exceptionnel : environ 1 tome vendu sur 2 est un ancien tome. À titre de comparaison avec une autre série qui a dépassé les 60 volumes cette année, Naruto, seul 1 tome vendu sur 4 est un ancien tome.

C’est d’ailleurs à ce phénomène de recrutement de nouveaux lecteurs que l’on doit la seconde surprise de l’année : le ninja orange n’est plus sur la seconde place du podium qu’il occupait depuis de nombreuses années. Et ce n’est pas Blue Exorcist qui a failli réussir cet exploit l’an dernier qui récidive, mais un nouveau du top 10 : Kuroko no Basket, publié chez nous par Kazé Manga. Et là encore c’est le recrutement qui fait tout, vous allez voir. Néanmoins accrochez vos ceintures, on va parler chiffres…

Un nouveau tome de Blue Exorcist se vend mieux qu’un nouveau tome de Kuroko no Basket : le tome 8 du premier atteint la 13ème place du top 50 avec 866 000 exemplaires alors que le tome 18 de l’autre arrive 30ème de ce même top avec 602 000 exemplaires. Mais voilà, Kuroko en est déjà à 20 tomes. Et c’est cette année que cette série de Tadatoshi Fujimaki a eu le droit à une adaptation TV, qui remporte pas mal de succès. Les amateurs se sont alors rués sur ce manga dont la publication est hebdomadaire et donc toujours dans l’actualité (1 tome par trimestre) et ils ont acheté la collection complète : 8 070 446 exemplaires vendus, presque 4 fois plus que l’an dernier…. Et 7 tomes achetés sur 10 sont des anciens tomes. Comme quoi attendre un peu pour adapter un manga en anime a ses avantages.

Kuroko devrait continuer sur sa lancée l’an prochain, sans forcément atteindre le même score mais en restant au moins à proximité car le tome 19 s’est déjà vendu davantage en 3 mois que le tome 16 en 8 mois ! Tout ceci montre donc un emballement pour la série… Et sans doute une part d’achat d’occasion non comptabilisée dans les statistiques de l’Oricon. Comme quoi attendre trop pour adapter un manga en anime a aussi ses inconvénients.

Les aventures du top 10 et de ses alentours

On peut reprendre cette recette pour d’autres nouveaux venus dans le top : Uchu Kyodai est le premier seinen depuis longtemps à atteindre la quatrième position, avec 5.4 millions d’exemplaires vendus – le double des ventes de 2011 – grâce à l’adaptation en anime arrivée en avril ainsi qu’un film en mai. L’adaptation télévisée de Magi en octobre a permis à ce titre qui n’était même pas au top 50 des séries l’an dernier de se classer 9ème avec 3,4 millions d’exemplaires vendus.

Néanmoins avoir un anime ne permet pas un recrutement éternel. Comme je l’évoquais plus haut l’arrêt de la série renvoie souvent une série dans les fonds de classement : en attendant une nouvelle saison anime, Blue Exorcist est ainsi passé de la 3ème position à la 18ème, en perdant près de 60 % de ses ventes. Remarque aussi valable pour les animes interminables des grandes figures du manga : les ventes globales de Fairy Tail, Naruto, Gintama ou Bleach affichent toutes des chiffres à la baisse de manière plus ou moins marquée :

Blockbuster vente globale

Mais la encore il serait stupide de crier à la fin du monde même si les Mayas nous y encouragent… Il faut une fois de plus jeter un oeil sur les ventes aux tomes. Naruto continue de se vendre mieux que l’an dernier et se rapproche des 1,3 millions par tome alors qu’il était plus proche de 1,2 million l’an dernier, bien loin devant Kuroko no Basket qui se vend tout simplement moitié moins au tome. Une fois l’anime fini, il faudra donc encore du temps avant que les basketteurs dominent les shinobis. Dans le sillage de Naruto on retrouve Sawako / Kimi ni Todoke qui stagne en vente globale mais qui progresse légèrement en vente au tome.

Kuroko no basket #20 ShueishaKimi-ni-todoke-15-shueisha

Le cas le plus amusant est celui de Bleach… Les ventes globales s’effondrent depuis 4 ans et accuse encore -29 % cette année, éjectant en douzième place la série de Tite Kubo, avec 3 millions d’exemplaires vendus (contre 6,4 millions en 2009). La Shueisha a donc (poussé l’auteur à ?) annoncer une fin et à repartir sur des combats pour son dernier arc alors qu’il nous avait proposé quelque chose d’original avec les Fullbringers

Mais l’annonce de la fin prochaine de la série a eu un effet inattendu : beaucoup de gens se sont mis à rattraper leur retard sur cette série et les ventes des nouveaux tomes repartent à la hausse, le tome le plus vendu de l’année étant le 55 à 743 000 exemplaires, aux alentours des ventes moyennes par tome de l’an passé. Chant du cygne ? On verra bien l’an prochain.

Blue Exorcist souffre davantage puisque, malgré un anime en 2011, ses ventes diminuent légèrement, de 800 000 à 750 000 pour le tome le plus populaire. Quand à Fairy Tail, la série voit ses ventes globales baisser pour la troisième année de suite à 4,1 millions d’exemplaires mais les ventes pour les nouveaux tomes restent stables et progressent légèrement au top 50.

Enfin, la dernière série à se vendre au dessus du million par exemplaire est Hunter X Hunter, dont les ventes globales progressent de 18 % alors qu’un seul tome est sorti cette année contre deux d’habitudes. La série semble donc retrouver des couleurs et recruter de nouveaux lecteurs : là encore la série peut remercier la nouvelle adaptation TV qui a débuté en octobre 2011 et qui est toujours en cours. Pour la sortie du tome 29 en France, Animeland avait crié haut et fort que la série était repartie sur de bons rails, est est-ce que le public japonais en est lui aussi convaincu ?  À voir !

fairy-tail-32-Kodansha bleach-55-shueisha Hunter X Hunter 30 Shueisha

Les champions de demain ?

Dans la première moitié du Top 30 des ventes globales, on remarque que 2 séries pourraient bien faire parler d’elles, en 2013 ou 2014 : Silver Spoon et Shingeki no Kyojin. Tous deux réussissent à vendre 800 000 exemplaires par tome sans adaption TV. Silver Spoon, le nouveau titre d’Hiromu Arakawa (Fullmetal Alchemist) a connu un succès fulgurant après son premier tome en 2011 et parvient à se classer cette année en 7ème position du top des ventes globales avec 3,6 millions d’exemplaires vendus sur seulement 5 tomes. La série arrive dans l’hexagone en février chez Kurokawa, ce sera une bonne occasion d’en reparler…

Le cas de Shingeki no Kyojin est moins reluisant car la série accuse une diminution de 29 % cette année à 2,7 millions d’exemplaires en vente globale et les ventes de nouveaux tomes sont également en recul, d’un peu plus de 10 % . Mais – car il y un mais – une série anime est attendu pour le début de l’année prochaine et pourrait regonfler les ventes de cette série.

Shingeki-no-kyojin-6-kodansha Silver Spoon 2 - Shogakukan ansatsu-kyoshitsu-01-shueisha

Enfin on peut aussi citer Ansatsu Kyoushitsu, par l’auteur de Neuro, dont le tome 1 s’est vendu à plus de 120.000 exemplaires en une semaine.

Même si nous ne sommes pas prêt de voir un nouveau One Piece, les remplaçants des middle et best-seller frappent à la porte ! Mais ils ne pourront s’installer à moins que les mastodontes tirent (enfin) leur révérence. En attendant les allers-retours des nouvelles séries dans le top 10 risquent bien de se prolonger, à coup d’adaptation anime…

Les éditeurs : l’écrasante Shueisha et la bataille des challengers

Comme l’an passé c’est la Shueisha qui domine les débats : les 13 tomes les plus vendus de l’année appartiennent à l’éditeur de One Piece, Naruto, Sawako, etc qui possède 10 séries sur les 15 les plus vendues de l’année. Les choses s’équilibrent si on s’élargit au Top 30 et on obtient la répartition suivante :

Place des éditeurs dans le top 30 de ventes de manga jp 2012

Les valeurs sont équivalentes à celles de l’an passé pour la Shueisha mais si l’on compare avec le top 50 de l’an passé, la Shôgakukan passe de 12 à 20 % des titres grâce à Silver Spoon ou Magi, tandis que la Kodansha descend de 26 à 20 % et accompagne la baisse de son Shingeki no Kyojin par exemple. Il faudrait obtenir le Top 50 de cette année plutôt que le Top 30 pour affiner cette comparaison mais il semble néanmoins que les deux maisons se rapprochent sur le nombre de séries populaires. En terme de ventes la part de la Shueisha augmente que ce soit avec One Piece (62 % des ventes) ou sans (on passe alors à 52 %). Dans ce cas de figure la Kodansha est là aussi numéro 2 des ventes avec 4 % d’avance sur la Shôgakukan. Pour la petite histoire on rappelle que Shueisha et Shôgakukan appartiennent au même conglomérat d’éditeur et que Kodansha est leur vrai concurrent.

L’autre surprise de ce classement par éditeur nippon est l’absence de Kadokawa, numéro 4 de l’an dernier grâce entre autres à Deadman Wonderland, qui n’apparait pas non plus dans le top 50 par tomes. Square Enix en profite pour grappiller 1 % mais ne place que deux séries : Black Butler et Secret Service, pendant que Hakuensha faiblit avec seulement un titre, Le Pacte des yokais et qu’ Enterbrain se maintient grâce à Thermae Romae .

Terminons cet article par un parallèle avec la France et la place de nos éditeurs dans ce Top 30 2012 des ventes nippones par série :

Editeur fr dans le classement nippon

Seulement cinq séries du top restent encore inédites en France et Kazé Manga s’installe de plus en plus nettement. Mais ce graphique représente le nombre de séries et en aucun cas leur vente : Glénat est loin devant les autres grâce à One Piece alors que parmi les 8 séries que possèdent Kana, Gintama ou Nura sont des vraies déceptions sur le marché français, tout comme Toriko chez Kazé Manga ou Magi chez Kurokawa qui sont bien loin d’occuper dans l’hexagone les 11ème et 9ème place de leur classement nippon. Peut-être est-ce pour cette raison que Giant Killing, qui parait depuis 2007 et qui compte 17 volumes au Japon, se fait toujours attendre sur notre territoire. Sans doute un jour disparaitra-t-il des charts nippons et le prix de la licence sera revue à la baisse… Le rendant suffisamment séduisant pour tenter une percée sur le marché hexagonal. Time will tell !

Et nous voici arrivé à la fin de cette première analyse. Comme chaque année elle demeure incomplète car réalisée sur des classements partiels, mais on obtient un tableau comparatif assez parlant vis à vis des années précédentes. J’espère en tout cas que ça vous a plu et je vous donne rendez-vous dans une dizaine de jour pour continuer sur le marché du manga, français cette fois-ci, grâce à une nouvelle interview éditeur : celle de Christel Hoolans, directrice éditoriale de Kana !

Retrouvez les autres bilans des ventes de manga au Japon :

2015 : vers la stabilisation ?

2015 (1er semestre) : le turn over continue ?

2014 : il va y avoir du sport !

2014 (1er semestre) : Le pirate et le ninja sont-ils morts ?

2013 : confirmation du renouveau ?

2013 (premier semestre) : une nouvelle génération en marche ?

2012 : Il y a One Piece… Et les autres ?

2011 : Shueishaaaa, ton univers impitoyaaableu !

Sources : Oricon et Wikipedia

A lire également


anime manga aggregator sama Sama It!


22 Commentaires pour “Bilan manga 2012 : les premiers chiffres du Japon”

  1. Misovert a dit :

    J’ai de la peine pour les éditeurs français quand je vois les chiffres de vente au Japon. Car j’ai l’impression que, hormis quelques shônen, ce ne sont pas les mêmes séries qui cartonnent en France et au Japon. Sauf que les prix des licences sont indexés sur leur succès japonais. Certaines doivent être difficilement rentables pour nos éditeurs, et je les imagine mal stopper de tels titres par peur de se fâcher avec les Japonais.
    Chez Kaze Manga, je suppose que les propriétaires doivent faire la gueule quand ils voient les ventes de manga censés cartonner XD

  2. Taikawa a dit :

    J’aime les fin d’années pour ce genre d’articles. Encore une fois, je me suis régalé devant ton article remplis de chiffres et de statistiques :)

    Suivant de très près le monde de l’animation japonaise, le succès de Kuroko no Basket ne me surprends qu’à moitié. Comme tu l’a dit, il y a eu un anime, et ce, d’une incroyable qualité. C’est vraiment rare qu’une adaptation de manga Jump soit de ce niveau technique. Contrairement à d’autres longues séries du Jump, Kuroko no Basket n’a fait que 24 épisodes, ce qui permet un meilleur niveau technique. Et pour moi, il est évident qu’une suite de l’anime se fera en 2013 (Ou début 2014). Revenons au sujet, cette adaptation de qualité à évidemment fait la promotion du manga. Enfin, après, je ne m’attendais pas non plus à ce que les ventes soit si énormes, mais je m’attendais à une grande hausse. D’ailleurs concernant les DVD/Blu-Ray, ils se sont très bien vendus. Si on cumule les deux, ça doit être la licence la plus rentable de l’année, en termes de ventes, ou alors, ça se joue à peu de choses.

    Uchuu Kyoudai, le cas est assez similaire. C’est encore une fois l’adaptation anime qui à aidée, surtout que celle-ci est diffusée dans la journée, et donc visible du grand public.

    Quand aux nouveaux pour moi, ils ne peuvent que mieux se vendre. Je ne comprends toujours pas le succès de Shingeki no Kyojin vu que je ne le lis pas, mais l’annonce cette semaine de l’anime va surement booster les ventes, et encore plus lors de sa diffusion au printemps. D’ailleurs, le studio qui va l’adapter est le même que celui de Kuroko no Basket, Production I.G. Studio qui transforme l’argent en or ? On ne va pas tarder à le savoir. Le cas de Silver Spoon ne m’étonne pas vu le succès de Fullmetal Alchemist. Après, reste à voir s’il tiendra dans le temps, vu son thème largement différent. Pour moi, ces premières ventes sont un effet de curiosité, donc ça dépendra de l’avis des lecteurs. Et enfin, le dernier est clairement une énorme surprise. Le manga sort d’on sait où et Neuro n’avais pas eu un grand succès je crois. A voir par la suite.

    Pour conclure, ce que je tire de cet article (Enfin, je n’avais pas beaucoup de doute sur le sujet), c’est que les animes aident à vendre.

    Vivement l’article sur le marché français, même si là, il n’y aura pas autant de changements que sur le marché japonais…

  3. Gyabo a dit :

    « C’est encore une fois l’adaptation anime qui à aidée »

    Le drama, surtout, non ? Les gens qui achèteraient ce genre de manga ne sont pas vraiment sensibles à l’animation…
    Pour Kuroko no Basuke, est-ce qu’on pourra donc s’attendre à des chutes de vente spectaculaires pour l’annnée prochaine, ou est-ce qu’on peut croire que les fujoshi ne passeront pas à autre chose ?

    « Je ne comprends toujours pas le succès de Shingeki no Kyojin vu que je ne le lis pas »
    Lis-le, tu comprendras et tu en voudras plus. J’ai rien lu d’aussi haletant depuis Gantz.

    Superbe article, en tout cas !

  4. ramza a dit :

    Effectivement, la Shueisha doit être assez déçue. Chez nous un Blue Exorcist se vend entre 20 et 30 000 exemplaires je crois, par rapport à un 800 000 c’est beaucoup de dépenses en communication pour des recettes pas du tout comparable ! Après ce serait bien qu’un jour un institut de sondage se penche sur le nombre de lecteurs de manga en France… J’ai 300 000 lecteurs réguliers en tête mais je ne sais plus d’où ça me vient, j’ai l’impression que c’est plus. En tout cas au Japon avec 3.3 millions lecteurs de One Piece contre 80 000 chez nous, ce n’est pas la même planète ^^;

  5. ramza a dit :

    Gyabo > Ravi que l’article t’ai plu :)

    Ah oui le drama ! Pour te répondre je dirais les 2, je vais donc ajouter le drama dans l’article !

    Kuroko, s’il y a effectivement une nouvelle saison, on peut penser à une stabilisation. Si la série s’arrête ça chutera forcément. De combien difficile à dire, chaque volume se vend à 500 – 600 000, on peut imaginer un peu plus en 2013, avec 4 volumes par an et encore un peu d’achat d’ancien tome…On dira 4-5 millions sans anime et 7 avec.

  6. MariW a dit :

    Article intéressant, comme d’habitude.

    Peut-être que One Piece va nous refaire un buzz avec le prochain film, encore écrit par Oda. (Quoique, l’arc actuel du manga ne semble pas faire autant de vagues…)

  7. ramza a dit :

    C’est vrai que depuis le grand affrontement pour Ace, on ne s’enthousiasme pas des masses pour la baston sous l’eau !

  8. Carolus a dit :

    Je partage l’enthousiasme général pour cet article. J’avais déjà énormément apprécié celui de l’année dernière. J’aime savoir quelles séries fonctionnent et pourquoi. Je raffole donc des interviews d’éditeurs et des articles de ce type. Tu es d’ailleurs un des rares à nous en proposer, voire même le seul avec ce niveau d’analyse et les graphiques à l’appui. Je n’ai qu’une toute petite remarque à formuler : c’est dommage que tu ne mettes pas de légende ou de titre à tes illustrations. Ce n’est pas toujours évident de comprendre si tu parles du marché japonais ou français sans analyser nous-mêmes le tableau. Merci, en tout cas, pour cet article que je vais bien évidemment relayer sur mon propre blog.

  9. ramza a dit :

    Merci pour les compliments et le relai, je suis content de ne pas faire ça pour rien :) C’est noté pour les légendes des graphiques et des tableaux, je vais tacher d’améliorer ça 😉

  10. Mackie a dit :

    intéressant, et un peu effrayant.
    sinon, dans les 30 premiers vendeurs, je n’en lis que 2 (Bakuman et Thermae Romae).
    c’est grave docteur?

  11. ramza a dit :

    Ce n’est pas grave mon bon ami, tu me liras deux tomes de Naruto et tu reciteras un Bleach. Amen

  12. Bilan manga 2012 : les premiers chiffres du Japon | Paoru.fr : Manga & Japanime, J-Music & Japon... Bienvenue chez le Chocobo ! | le manga en France | Scoop.it a dit :

    […]   […]

  13. Afloplouf a dit :

    Merci, ce fut très… complet. 😀

  14. Bilan manga 2012 : les premiers chiffres du Japon | Paoru.fr | Le zapping du web nippon | Scoop.it a dit :

    […] "C’est le weekend dernier que le site web de l‘Oricon a dévoilé son classement des ventes de manga (entre autres) au Japon. Comme chaque année le site propose deux classements par tome et par série, basés sur les chiffres de vente de manga de début décembre (2011) à fin novembre (2012). Le résultat cette année est un Top 50 de ventes par tome et un Top 30 par série."  […]

  15. Le Monde du manga #27 | BoDoï, explorateur de bandes dessinées - Infos BD, comics, mangas a dit :

    […] Mais aussi Kuroko’s Basket et Uchû Kyôdai. Le premier est un titre de la Shueisha (qui parait chez Kazé Manga en France) commencé il y a maintenant 4 ans. C’est LA grosse surprise puisqu’il se place deuxième dans le classement par série, supplantant Naruto de plus d’1,5 million d’exemplaires, alors que le titre ne compte « que » 21 volumes (contre 62 pour Naruto). Ce manga sur le basket semble avoir un bel avenir devant lui ! La seconde surprise est sans aucun doute le seinen spatial Uchû Kyôdai qui remporte depuis quelques années un succès critique et public. Notez que ces deux séries ont certainement été dopées par leurs adaptations animées. De la même manière, on trouve dans ce classement le manga Magi – The labyrinth of magic alors qu’il était loin d’être dans les meilleures ventes avant la sortie d’une adaptation télé. Bref, si vous êtes intéressé par tous ces chiffres, je vous conseille d’aller jeter un œil à ces tableaux ou à vous rendre sur le site Paoru qui vous aide à mettre au clair toutes ces données. […]

  16. Izumi a dit :

    Je ne vois pas les autres comme Ki oon, taifu, les humanoides.
    Ils ne font surment pas partits de vos analyses.
    C’est un bon graphique ^^

  17. lesia a dit :

    il sont tres interessant ces dessins

  18. ramza a dit :

    Les humanos ne font plus de manga depuis déjà quelques années. Pour les autres c’est tout simplement qu’ils n’ont pas de titre dans ce classement.

  19. En 2012, le shôjo a moins de succès que le seinen | Club Shôjo a dit :

    […] Bilan 2012 : les premiers chiffres du Japon […]

  20. La revue de presse du 3 au 9 décembre | Club Shôjo a dit :

    […] Bilan manga 2012 : les premiers chiffres du Japon […]

  21. Le marché du manga en France | Monde du Livre a dit :

    […] Chiffres de vente au premier trimestre 2013 : http://www.paoru.fr/2013/06/19/marche-du-manga-chiffres-de-vente-au-japon-du-premier-semestre-2013/ Bilan 2012 des ventes au Japon : http://www.paoru.fr/2012/12/08/bilan-manga-2012-les-premiers-chiffres-du-japon/ […]

  22. Ventes : à la baisse, encore… - Journaldujapon a dit :

    […] NB : sachez que vous pouvez retrouver tous les chiffres nippons et leur analyse complète chez notre confrère Paoru.fr. […]

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Lectures manga & Instagram

Facebook

Les mots-kweeh

Partenariats


Journal du Japon
Culture Guu

Agr�gator SAMA Jpop DB

Twitter



Les vidéos du chocobo


Archives -/+


Copyright © 2016.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.