Paoru.fr


Manga & Japanimation

Adachi, Yukimura, Inoué, Morita et les autres, le dernier Bones ou un opening fandard, c'est ici !

[JE 2011] Valentin Seiche : rencontre avec un nouvel auteur d’Ankama

Valentin SeicheSi on grossit le trait on peut classer les interviews en deux parties : celle des artistes célèbres et celles des artistes qui méritent d’être mis en avant. Dans cette seconde catégorie, il y a ceux qui sont méconnus par manque de chance ou de bonnes rencontres mais surtout ceux qui débutent.

C’est l’un de ces rookies que j’ai pu rencontrer à la Japan Expo : Valentin Seiche, l’auteur d’Anguille et Baldaquin, une aventure loufoque aux influences extrêmement variés, d’Astro Boy à Bob l’éponge en passant par Le Petit Prince

Ce one-shot, publié chez Ankama dans la collection Étincelle, se déroule au royaume de Pacotille qui se trouvent au bord de la guerre. Le roi Rodingote décide d’envoyer son messager négocier avec leurs ennemies, les étoiles de mer. Mais le messager n’est jamais revenu ! Le Roi Rodingote confie alors à Baldaquin, un maître trouveur, et Anguille son assistant, l’importante mission de le retrouver. De leur réussite dépend l’avenir de tout le royaume… C’est ainsi qu’Anguille & Baldaquin, eux qui ne se sont jamais aventurés hors du royaume, se retrouvent à voyager de villes en villages à la recherche d’indices qui les mèneront au messager royal.

Mais pour vous parler de cette fable, laissons la parole à l’auteur…

Bonne lecture !

Interview Valentin Seiche Japan Expo 2011

Bonjour Valentin…Quel est le parcours qui t’a amené à cette première BD ?

Tout a commencé par ma rencontre avec Joachim, alias Mojojojo, lors d’une Ankama convention. Il était en dédicace avec Ancestral et j’avais emmené quelques planches avec moi. J’ai pu les lui montrer et, de fil en aiguille, je me suis fait connaître d’Ankama. J’étais en contact avec Run pour un projet mais comme j’étais dans ma dernière année d’étude j’ai préféré me concentrer sur mon diplôme.

Au sortir de l’école, je me suis pris un an pour travailler la bande dessinée et j’ai réalisé plusieurs projets que j’ai envoyé à des éditeurs.

Comment est né Anguille et Baldaquin ?

Dans le hasard total d’une certaine façon (rires). Faute d’argent, j’étais rentré de Paris pour retourner chez mon père, en Midi-Pyrénées. J’ai entendu parler d’un concours et il m’a dit « ce serait bien que tu le fasses ». Il fallait réaliser quelque chose comme 32 pages et j’ai complètement improvisé…

Anguille et Baldaquin

J’ai mis quelques personnages, quelques petits mots et la BD s’est fabriquée comme ça, de manière assez spontanée. J’ai eu la chance de remporter le concours puis j’ai rencontré Jonathan Garnier, directeur de la collection Etincelle chez Ankama. Il trouvait que Anguille et Baldaquin correspondait bien à leur collection et c’est comme ça que le projet s’est lancé…

Pour les personnages phares de ton histoire, quelles ont été tes sources d’inspirations ?

Baldaquin est un mélange entre Mickey, Pinocchio, Astroboy et Le Petit Prince, ce qui résume très bien mes inspirations. C’est venu sans y penser, et c’est bien comme ca. Anguille fait très design japonais.

 

Une autre référence saute aux yeux quand on regarde le roi : Bob l’éponge !

Oui ! Justement on en parlait avec Laurent, qui a dessiné un chapitre de la bande dessinée. Ce roi est très proche de celui de Bob l’éponge et de cet univers…

 Valentin en dédicace

Et d’où vient cette idée d’étoiles de mers géantes qui veulent envahir le monde ?

(Rires) Je sais que j’ai toujours eu peur de l’eau, ça a sans doute un rapport. Mais c’est comme le reste, c’est venu spontanément. En fait quand j’ai commencé Anguille et Baldaquin j’avais un petit carnet dans lequel je mettais plein de mots, tout un champ lexical où j’avais plein de bricoles y compris les étoiles.

 

Tu parlais d’univers japonais et on peut voir un Ultraman en couverture d’Anguille et Baldaquin. À quand remonte l’influence des mangas chez toi ?

Je me souviens de l’époque ou je regardé Dragon Ball à la télé le mercredi matin pendant que mes frères était à l’école, on avait la Super Nes. On passait beaucoup de temps tout les trois devant la console, je suis le plus jeune aussi je passais plus de temps à les regarder jouer que le contraire. C’est eux qui m’ont fait apprécier cette culture.

Anguille et Baldaquin - Planche 2

 

Pourquoi avoir choisi la bande dessinée au fait ?

Je voulais vivre de mon dessin et réalisé des projets que j’aime. Dans la bande dessinée tu peux tout faire tout seul, il n’y a pas besoin de budget, d’équipe, de matériel trop cher. Si le projet est décevant je suis le seul responsable et ca me plait.

 

Lis-tu toujours des mangas à l’heure actuelle et quels sont tes derniers coups de cœur ?

Dernièrement j’ai lu beaucoup de  » mangas rétro  » comme les Tezuka, Mizuki, Sanpeï ou du rétro français comme Zig et Puce. J’aime bien fouiller en librairie, surtout coté indé.

 

Dans Anguille et Baldaquin, les styles graphiques se suivent sans se ressembler. Pourquoi avoir mélangé toutes ces choses très différentes plutôt que ce te cantonner à un style ?

J’ai besoin d’expérimenter pas mal de choses, mon style n’est pas stable bien que les 200 pages d’ A&B m’ont bien fait évoluer et je commence à me cerner un peu. Après la BD et le dessin offrent trop de possibilités pour se limiter, alors autant s’amuser. (ndr : de la même façon que votre serviteur s’est amusé avec les photos de l’interviewvé !)

De plus la production d’Anguille et Baldaquin à été étalé sur plus d’un an, beaucoup de temps et choses se sont passé entre les premières et les dernières pages.

On parle d’un travail très étalé mais quel était ont rythme de production, le temps nécessaire pour faire une page ?

Ce qui caractérise Anguille et Baldaquin c’est aussi son irrégularité. Il a fallu mettre les bouchées doubles sur la fin, pour qu’il puisse être édité avant la Japan Expo, mais ça n’a pas empêché que je pouvais produire 10 pages par jour comme une seule page… Ou rien du tout.

En fait j’ai autant besoin de travailler que de ne pas travailler. J’ai donc des périodes où je vais sortir m’aérer, regarder beaucoup de films, me changer les idées.

Un Anguille et Baldaquin bientôt dédicacé

Parmi tous ces chapitres, as-tu un coup de cœur particulier pour l’un d’entre eux ?

J’aime surtout l’évolution des dessins et le rendu final de l’épilogue, qu’il s’agisse des aplats ou des formes, c’est plus équilibré. Sinon j’aime bien le chapitre de la plage, autant pour ce qu’il m’a apporté en dessin que pour l’histoire.

 

Au sein de ce mélange d’influence et de styles, quel est finalement le message que tu veux faire passer à travers Anguille et Baldaquin ?

J’ai eu des retours sur le dynamisme et l’enthousiasme de la BD. Mes personnages sont un peu naïfs mais plein d’énergie, ils ne se laissent pas abattre, reste positifs. J’aime bien ça.

 

Quelle impression à l’issue de ces premières séances de dédicaces ?

Euh… C’est assez désert ? (Rires)

En fait c’est assez étrange, on ne sait pas du tout qui va venir, ce qu’ils ont aimé, pourquoi ils ont aimé, où est-ce qu’ils l’ont trouvé… Je crois que j’ai plus de questions à leur poser qu’eux ! (Rires)

 Merci Valentin !

Anguille et Baldaquin - Fin

Retrouvez Valentin sur son blog pour suivre ses aventures !

Japan Expo 2011 – Reports et Interviews :

LAZYguns Brisky : report photos

Kyuton : L’humour nippon au Japan Expo

May’n : La chanteuse « May’n stream » du JE live house
Shanti : report photos & vidéos

Syusui Taba, une calligraphe pas comme les autres

Sae Cibot, entre Soundlicious et invités JE

Silvester Song, manhwaga post-apocalyptique

Valentin Seiche : rencontre avec un nouvel auteur d’Ankama


anime manga aggregator sama Sama It!


Un commentaire pour “[JE 2011] Valentin Seiche : rencontre avec un nouvel auteur d’Ankama”

  1. 7plumes » Blog Archive » [JE 2011] Valentin Seiche : rencontre avec un nouvel auteur d’Ankama a dit :

    [...] Retrouvez l’article complet sur Paoru.fr [...]

≡ Laissez un commentaire

Facebook Twitter Flux RSS

Cherche, petit chocobo !

Concours du mois : Uwagaki

Concours Uwagaki

Les posts de Paoru.fr

Les vidéos du chocobo


Twitter



Les mots-kweeh

Partenariats


Journal du Japon
Culture Guu

Paperblog http://www.wikio.fr

Archives -/+


Copyright © 2014.Toutes les images et vidéos présentes sont copyright leurs auteurs.
Paoru.fr réalisé sous WP par Ramza et le Nature WP Theme de miloIIIIVII . Connexion | RSS.